Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le Top 6 des investissements industriels en Nouvelle-Aquitaine au premier semestre 2018

Ambre Vochelet , ,

Publié le

Série d'été Cet été, région par région, L'Usine Nouvelle fait le point sur le top des investissements du premier semestre. En Nouvelle-Aquitaine, nous avons sélectionné pour vous les six plus grands investissements réalisés entre janvier et juin.  

Le Top 6 des investissements industriels en Nouvelle-Aquitaine au premier semestre 2018
Un des deux parcs photovoltaïques de La Montagne (Corrèze) qui a valu un investissement de 26,8 millions d'euros.
© Engie Green

Les entreprises citées

Engie Green - 26,8 millions d’euros dans la photovoltaïque

Construit et exploité par Engie Grenn, le parc photovoltaïque de la ZAC de La Montane (Corrèze) situé sur les communes de Corrèze et Saint-Priest-de-Gimel a été inauguré, le 25 mai, par Gwenaëlle Huet, directrice générale d’Engie France Renouvelables, présidente d’Engie Green et Jean-Claude Perdigues, directeur général d’Engie Green en présence de représentants des collectivités locales.

Ce parc chiffré à 28,6 millions d'euros s'étend sur 50 hectares et comprend deux centrales, La Montane Sud en service depuis début 2017 et La Montane Nord depuis le 28 novembre 2017. Au total, ses 71 200 panneaux photovoltaïques développent une puissance de 24 MWc. La production devrait atteindre près de 32 millions de kw/h par an, soit la consommation électrique de plus de 13 000 personnes.

Soufflet - 25 millions d'euros dans un nouveau silo

Le 23 mars, à Chef de Baie, sur le port de La Rochelle (Charente-Maritime), le groupe céréalier Soufflet a inauguré son nouveau silo et la mise en place d'un pôle unique de réception des marchandises. D'un investissement de 25 millions d'euros, la capacité de ce silo atteindra 63 000 tonnes permettant au groupe d'atteindre les 185 000 tonnes dans le port de La Palice à La Rochelle.

Quadran Groupe Direct Energie - 23 millions pour le premier parc éolien de Haute-Vienne

Initié en 2010 par les élus de la communauté de communes du Lussacois, le projet aura mis sept ans pour aboutir avec une mise en service fin 2017 par Quadran Groupe Direct Energie dont le siège social est à Béziers (Hérault). "Trois recours en contentieux ont mis en sommeil le projet à partir de 2011, explique Laurent Albuisson, directeur régional de Quadran. Les études de construction ont démarré en 2016 pour aboutir à mise en service en fin d'année. Le parc éolien va dégager un chiffre d'affaires annuel de trois millions d'euros." Erigées à Lussac-les-Eglises (Haute-Vienne), au nord de la Haute-Vienne, ces six éoliennes qui développent une puissance de 18 MW ont nécessité un investissement de 23 millions d'euros.

Isorg - 20 millions pour une implantation à Limoges

La société grenobloise Isorg qui produit des photo-détecteurs et capteurs d'images de grande surface en électronique organique imprimée a fait visiter, le 8 mars, son unité de production basée sur la technopole de Limoges (Haute-Vienne). Créée en 2010, Isorg est en train d'achever la construction de son unité de production de 3 300 m², un investissement de 20 millions d'euros, sur le parc d'activités de la communauté d’agglomération Limoges Métropole (Haute-Vienne).

Elle permettra à l'industriel de bénéficier d'un écosystème favorable, à savoir le pôle de compétitivité Alpha Route des Lasers, le Pôle européen de la céramique, le laboratoire de recherche XLIM, l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges avec une spécialité en électronique et la présence d'une quarantaine d’entreprises innovantes dans ce secteur.

Aqualande - 12 millions dans une nouvelle usine

Aqualande, le leader européen de la truite fumée, vient de dévoiler son intention d’embaucher 280 personnes d’ici fin 2019 dans sa nouvelle usine à Sarbazan (Landes), qui devrait être livrée à l’automne 2018. Un site de 5 000 m², qui a nécessité 12 millions d’euros d’investissement. Dans les Landes, ces annonces sont plutôt rares.

Minerva Oil investi - 10 à 12 millions dans la reconstruction de son usine à Meuzac.

L'usine de lubrifiants et huiles Minerva Oil, située à Meuzac (Haute-Vienne), était la proie des flammes le 26 octobre 2017, après plusieurs explosions causées par l'intervention d'un technicien qui devait décéder dans ce tragique incendie. La reconstruction a débuté sur une emprise foncière de 11 000 m² qui accueillera 6 000 m² de bâtiments, un investissement chiffré 10 à 12 millions d'euros par le directeur Olivier Lafarge. Construite très près du centre-bourg de cette commune rurale de 710 habitants, l'usine avait été totalement ravagée.

L'activité avait pu reprendre en décembre à 40 km de là, près de Limoges. Après dépollution complète du site, les travaux viennent de démarrer sur des terrains cédés par la commune et des propriétaires privés à l'arrière de l'emplacement de l'ancien site industriel, un emplacement plus en retrait par rapport au village.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle