Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Isorg finalise son implantation à Limoges

, , , ,

Publié le

La société grenobloise Isorg qui produit des photo-détecteurs et capteurs d'images de grande surface en électronique organique imprimée a fait visiter, le 8 mars, son unité de production basée sur la technopole de Limoges (Haute-Vienne). Cet ensemble a nécessité un investissement de 20 millions d'euros.

Isorg finalise son implantation à Limoges
Une nouvelle ligne de production à l'été 2018 pour Isorg
© DR.

Créée en 2010, Isorg est en train d'achever la construction de son unité de production de 3 300 m², un investissement de 20 millions d'euros, sur le parc d'activités de la communauté d’agglomération Limoges Métropole (Haute-Vienne). Elle permettra à l'industriel de bénéficier d'un écosystème favorable, à savoir le pôle de compétitivité Alpha Route des Lasers, le Pôle européen de la céramique, le laboratoire de recherche XLIM, l'Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges avec une spécialité en électronique et la présence d'une quarantaine d’entreprises innovantes dans ce secteur.

Ligne de production cet été

Pionnière sur ce marché, Isorg a mis au point une technologie qui transforme des surfaces en plastique ou en verre en des surfaces intelligentes capables de vision. Ces nouveaux capteurs photosensibles et capteurs d’images minces, légers, confortables et recyclables offrent des avantages uniques par rapport aux capteurs traditionnels en termes de prix, consommation d’énergie, détection, intégration mécanique et résistance aux chocs. La société dispose par ailleurs d’une expertise industrielle unique au monde en matière de dépôt de matériaux semi-conducteurs en solution par des équipements de grande surface, à température et air ambiants.

Une dizaine de salariés ont intégré la nouvelle usine depuis l’été 2017 et près de 50 salariés seront en poste fin 2018. Cette usine regroupe le pôle administratif et financier, la direction des ressources humaines, les services maintenance et transfert de technologie et une ligne de production en cours d'installation qui sera opérationnelle avant l'été 2018. "Notre projet entrepreneurial est non seulement de développer une société industrielle de haute technologie mais également de contribuer à l’émergence et à l’essor de cette nouvelle filière industrielle aux perspectives considérables que représente l’électronique imprimée", explique Jean-Yves Gomez, président d’Isorg.

Un marché en croissance

Sa gamme de produits peut intéresser des entreprises ayant besoin de capteurs pour la fabrication de leurs produits dans le secteur de l’électronique, du matériel médical et de l’industrie ou encore pour gérer des activités de logistique, gestion de process et contraintes sanitaires. Cette nouvelle technologie d’électronique organique devrait connaître une forte croissance car, d'après les études de IDTechEx, le marché de l’électronique imprimée pourrait atteindre 65 milliards de dollars d’ici 2022 dont un milliard pour les capteurs.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

12/03/2018 - 12h19 -

Le silicium n'a pas dit son dernier mot pour les capteurs optiques.... encore beaucoup d'innovation pour les capteurs silicium, en particulier pour les capteurs biométriques d'empreintes digitales intégrés dans les écrans de telephones (voir dernier telephone du groupe chinois Oppo/Vivo avec capteur intégré silicium de la société Synaptics). Et les capteurs 3D sensing de STMicroelectronics dans l'Iphone X pour reconnaissance faciale (plus besoin de capteurs d'empreintes). Pour la logistique, les capteurs de distance Time-Of-Flight de STMicroelectronics sont ideaux pour la detection d'objets. Quels sont donc finalement ces "avantages uniques par rapport aux capteurs traditionnels" ??? Ces capteurs traditionnels sont disponibles en fort volumes, à bas prix (grace aux volumes de l'electronique grand public), avec un très haut niveau de qualité et de performances.....Et developpés et fabriqués par des geants de l'electronique...
Répondre au commentaire
Nom profil

10/03/2018 - 18h06 -

quels sont les produits précis et les clients ? l'article reste très vague....sans doute volontairement. les matériaux organiques sont très sensibles à l'air et l'humidité. La technologie est elle industrielle ? ..... On entend parler de "perspectives considerable" depuis plus de 10 ans...
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus