Le gouvernement annonce des mesures en faveur de l’investissement… qu’il faudra financer

Le Premier ministre Manuel Valls a détaillé une série de mesures favorisant l’investissement. L’objectif affiché est de soutenir la reprise afin de réduire le chômage. Le financement des mesures annoncées se fera grâce à des économies supplémentaires.

Partager
Le gouvernement annonce des mesures en faveur de l’investissement… qu’il faudra financer

François Hollande avait déterminé les contours d’un plan d’investissement vendredi 3 avril en visitant les forges de Trie-Château (Oise). Manuel Valls et plusieurs de ses ministres en ont détaillé les mesures ce mercredi 8 avril, à la suite d’un séminaire gouvernemental spécialement convoqué à l’Elysée.

Annonce phare du dispositif de relance de l’investissement, le Premier ministre, Manuel Valls a mis en avant une mesure fiscale de "suramortissement". Cette mesure permettra aux entreprises qui engageront des investissements industriels entre le 15 avril 2015 et le 15 avril 2016 d’être amortis à hauteur de 140% de leur montant au lieu de leur prix réel. Une mesure destinée à encourager les entreprises qui hésitent encore à investir. En déduisant davantage pour chaque investissement industriel réalisé, elles devraient payer moins d’impôt sur les sociétés. Manuel Valls a incité les entreprises à avoir recours à ce dispositif qui permet une "forte amélioration de la rentabilité de tous les investissements industriels". Le coût pour l’Etat est estimé à 2,5 milliards d’euros sur 5 ans et sans doute 200 à 300 millions d’euros dès 2015, selon les premiers chiffres communiqués par l’exécutif.

Relancer le BTP

Concernant le secteur des travaux publics, le Premier ministre a annoncé "un plan de travaux autoroutiers de 3,2 milliards d’euros d’investissements". En pratique, Manuel Valls a précisé que "500 millions d’euros d'investissements supplémentaires concerneraient des infrastructures et les projets de transports, dont 300 millions à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf) sur trois ans sans hausse des tarifs des péages en 2015".

La banque publique d’investissement, Bpifrance, est également mise à contribution. La banque devrait augmenter ses prêts de 6 à 8 milliards d’euros d’ici 2017. Ces 2 milliards d’euros supplémentaires devraient être financés via le plan Juncker (financement des projets européens) qui doit être effectif dès le début d’été.

Enfin le remboursement de la TVA sur les investissements de travaux publics des collectivités territoriales pourrait être anticipé, via des prêts à taux zéro concédés par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Habituellement le remboursement intervient deux années après la dépense engagée. Cette mesure de 2 milliards d’euros, a pour objectif "d’inciter les collectivités territoriales à investir plus vite en travaux publics", explique le gouvernement. Une annonce destinée à favoriser le secteur du BTP, encore affaibli par la crise.

"Pas de déficit supplémentaire"

Le gouvernement est resté plus qu’évasif concernant le financement de ces mesures. "Il ne s'agit en aucun cas de financer des mesures nouvelles avec du déficit en plus", a précisé a minima le ministre des Finances, Michel Sapin. Il faudra donc compenser cette baisse des recettes par une baisse des dépenses. Le gouvernement devra donc trouver quelques milliards d’euros d’économies rapidement.

François Hollande a répété au début de son quinquennat qu’il croyait à l’inversion de la courbe du chômage. L’exécutif veut montrer qu’il se donne les moyens de ses ambitions.

Adrien Schwyter


0 Commentaire

Le gouvernement annonce des mesures en faveur de l’investissement… qu’il faudra financer

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS