L'UFC-Que Choisir dresse une liste des médicaments pour enfants "inutiles voire dangereux"

Le numéro de l'association UFC-Que Choisir publié le 22 février 2018 dévoile les différents médicaments "inutiles voire dangereux" pour la santé des enfants. Quels laboratoires sont visés ?

Partager

L'UFC-Que Choisir dresse une liste des médicaments pour enfants
Photo d'illustration

Rhumes, toux, éternuements,... les maladies de la petite enfance sont fréquentes. L’association de défense des droits des consommateurs, UFC-Que choisir alerte sur les médicaments donnés aux jeunes enfants dans une enquête. L’association concède que les médecins et laboratoires sont de plus en plus conscients des problèmes liés à une mauvaise administration de médicament, mais "malgré tout, des médicaments à éviter demeurent sur le marché". L’association dresse la liste des maladies fréquentes aux petits enfants et précise le bon réflexe à adopter mais surtout les médicaments à éviter.

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

De l’eau de mer et du paracétamol

Exemple le plus fréquent : le rhume. Il doit être soigné avec du sérum physiologique ou de l’eau salée tel que le Marimer des laboratoires français Gilbert. Les sprays antiseptiques sont à l’opposé "à éviter". Le fréquent Dolirhume conçu par Sanofi, qui contient de l’acide ténoïque, n’est pas conseillé même s’il ne contient pas de limite d’âge. L’enquête ne prescrit pas non plus les inhalations à base d’huiles essentielles. Celles-ci peuvent "entraîner un risque de convulsions, à cause du camphre ou de l’eucalyptus, des terpènes." L’étude met aussi en garde contre les décongestionnants qu’il ne faut pas utiliser avant 15 ans à cause d’"effets secondaires cardiaques graves". Elle donne comme exemple Aturgyl conçu par Sanofi.

Les médicaments avec de la codéine ne sont pas recommandés. L’enquête note qu’ils sont désormais délivrés sur ordonnance depuis juillet 2017. La codéine est présente dans plusieurs sirops contre la toux – même en vente libre - et cela "risquerait d’aggraver l’encombrement des bronches pour les moins de 2 ans". Le Néo-Codion Sirop des laboratoires Bouchara-Recordati est contre-indiqué aux enfants de moins de 12 ans. A éviter aussi : l’humex-toux sèche qui contient de la dextrométhorphane, des laboratoires Urgo. Pour la toux grasse, il faut s’abstenir de tous les produits à base d’acétylcystéine comme le Mucomyst-poudre des laboratoires Upsa. Pour supprimer la toux, il faut en soigner la cause, souvent "l’écoulement des glaires du rhume dans la gorge en désobstruant le nez, avec du sérum physiologique", comme le précise l’enquête.

La fièvre est moins grave que ce que l’imaginent la plupart des parents : faire baisser la fièvre n’est pas forcément utilisé. Mais en cas de traitement, le médicament le plus adapté sera le paracétamol. Il permet aussi de guérir toutes les douleurs : oreilles, tête, gorge, dentaires... Pour UFC-Que Choisir, il faut surtout éviter l’Ibuprofène présent par exemple dans l’Advilmed fabriqué par Famar et exploité par l’entreprise Pfizer.

L’association alerte enfin contre les risques de déshydratation liées à la diarrhée. Une solution de réhydratation orale est le premier réflexe. L’association critique vivement les autres médicaments pour la guérir : "l’Imodium enfants, délivré sur ordonnance [...] à partir de 2 ans, peut provoquer des syndromes pseudo-occlusifs en bloquant le transit et expose à des somnolences gênant la réhydratation", explique-t-elle. Crée par la compagnie pharmaceutique belge Janssen Cilag, il contient de l’iopéramide et ralentit la motricité intestinale.

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS