Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’industrie électronique signe son contrat de filière avec l’Etat

Ridha Loukil ,

Publié le

L’industrie électronique va signer le 15 mars prochain son contrat de filière avec l’Etat. Cinq plans d’actions vont être mis en place pour revigorer ce secteur stratégique qui irrigue toute l'industrie.  

L’industrie électronique signe son contrat de filière avec l’Etat
Brasage robotisé de cartes électroniques chez Alliansys
© Alliansys

L’industrie électronique française va enfin avoir son contrat de filière. Il va être signé, le 15 mars prochain sur le site de STMicroelectronics à Crolles, près de Grenoble, par Bruno le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Thierry Tingaud, PDG de STMicroelectronics France et président du comité stratégique de la filière électronique.

Renforcement de l'innovation par des projets R&D collaboratifs

Le 28 mai 2018, l’industrie électronique a obtenu son comité stratégique de filière dans le cadre du Conseil national de l’industrie (CNI). Elle fait partie de 18 secteurs industriels ayant reçu ce label.

La signature du contrat de filière ouvre la voie à la mise en place de cinq plans d’action visant à revigorer cette industrie stratégique qui irrigue tous les secteurs : transformation numérique, développement à international, renforcement de l’innovation avec des projets R&D collaboratifs comme Nano 2022, développement des compétences pour combler de manque de talents, et accélération des PME.

De par sa dissémination dans tous les produits, l’électronique constitue le moteur d’innovation et le cœur technologique dans des secteurs comme l’aéronautique, l’automobile, la défense, le médical ou l’énergie. Et elle est appelée à jouer un rôle clé dans la transformation numérique de toute l’industrie à travers la révolution de l’Internet des objets.

De nombreux handicaps à lever

Mais la filière souffre de handicaps de flexibilité, réactivité et compétitivité, et la pénurie de compétences freine son développement. Ces enjeux sont au cœur de la feuille de route établie par l’association "We Network" sous la houlette de son président Vincent Bedouin,  PDG du groupe Lacroix et vice-président du comité stratégique de filière électronique.

La filière électronique représente quelque 1 100 entreprises, 100 000 emplois directs et un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros en France.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle