7 ans de retard pour l’EPR finlandais?

[Actualisé] L’électricien TVO annonce que l’EPR en construction par Areva en Finlande aura deux ans de retard supplémentaires. La mise en service serait prévue pour 2016, un décalage de calendrier non confirmé par Areva.

Partager

7 ans de retard pour l’EPR finlandais?

Actualisation à 17h00 : Areva a répondu officiellement dans un communiqué à TVO. Selon l'ingénieriste français : "De longue date, le consortium AREVA-Siemens et TVO ont conjointement identifié le contrôle-commande comme un jalon critique dans le bon avancement du projet". Or c'est précisément le contrôle-commande qui est pointé du doigt par TVO comme source de retard. Areva affirme avoir demandé à TVO d'amélioration sa coopération pour obtenir la validation finale de cet élément et ajoute : "Le consortium AREVA-Siemens regrette que TVO continue à ne pas remplir ses obligations pour permettre un bon déroulement du projet". En 2009, le contrôle-commande avait été dénoncé par trois autorités nucléaires : finlandaise, britannique et française. Depuis, ces deux dernières ont validé le nouveau design présenté par Areva.

Nouvelle crise pour le nucléaire français. L’électricien finlandais TVO vient d’annoncer un nouveau retard pour la mise en service du réacteur de 3e génération EPR à Olkiluoto. Selon l’opérateur, la première production d’électricité est prévue pour 2016, au lieu de 2014. Déjà cet été, l’électricien finlandais annonçait que ce délai ne sera pas tenu, sans préciser de date. "Nous n’avons pas encore reçu de mise à jour adéquate du calendrier.[…] La conception de l’instrumentation et des contrôles n’a pas progressé comme prévu, et par conséquent l’achèvement de l’unité pourrait être encore retardé", déclare Jouni Silvennoinen, le chef de projet du réacteur, dans un communiqué du 11 février.

Areva, de son côté, ne confirme pas ce nouveau délai. Se contentant de rappeler que 75 % des travaux sont achevés, la société affirme à l’AFP que les travaux continuent. Depuis ses débuts, le chantier du premier EPR vendu dans le monde multiplie les problèmes. Le déroulé des travaux, débutés en 2005, a été miné par des relations conflictuelles entre Areva et TVO. La mise en service était initialement prévue pour 2009. En raison de retards successifs, l’ingénieriste français a provisionné 3,2 milliards d’euros.

Nouveau coup dur pour le réacteur français

Cette nouvelle péripétie, si elle se confirme, serait un nouveau coup dur pour le réacteur français de troisième génération. Début décembre 2012, EDVF avait déjà annoncé que la mise en service de l’EPR de Flamanville était retardée à 2016 avec un surcoût de 2,5 milliards d’euros, pour un total de 8,5 milliards d’euros. Au même moment, l’italien Enel annonçait son retrait du chantier.

Deux autres EPR sont en construction en Chine à Taischan. Le premier réacteur, dont la construction a débuté en 2008, devrait être mis en production en 2014, soit deux ans avant les deux réacteurs européens. Chez Areva, on explique que cette tenue du calendrier est liée à l’apprentissage et au retour d’expérience sur les premières constructions. Cette réussite est aussi la signature d’une industrie chinoise de la construction nucléaire extrêmement mobilisée et performante (26 réacteurs en construction en Chine).

Malgré ce nouveau revers finlandais, Areva n’est pas décidé à abandonner le pays. La Finlande veut construire un nouveau réacteur de troisième génération sur la presqu’île d’Olkiluoto. Areva a soumis une offre auprès de TVO. Le français est opposé à quatre autres constructeurs : GE-Hitachi, Korea Hydro & Nuclear Power, Mitsubishi Heavy Industries et Toshiba. La décision des autorités finlandaises est attendue pour 2015.


Ludovic Dupin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS