L'Usine Energie

Areva n’est pas dégoûté de la Finlande

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Areva a remis une offre pour construire un deuxième EPR en Finlande. Une annonce qui coïncide avec des résultats 2012 une fois de plus affectés par une provision liée au chantier du premier EPR en construction à Olkiluoto.

Areva n’est pas dégoûté de la Finlande © Areva

Les résultats d’Areva pour 2012 vont plutôt dans le bon sens avec une croissance du chiffre d’affaires de 4,4 %, à 9,3 milliards d’euros. Il est porté notamment par une croissance de 92,5 % des ventes dans les énergies renouvelables. Tout irait bien, s’il n’y avait ce satané EPR finlandais d’Olkiluoto. Le champion français du nucléaire a versé une nouvelle provision de 300 millions d’euros au premier semestre 2012. Le montant total des provisions atteint 3,2 milliards. Malgré cela, Areva vient de se positionner pour vendre un second EPR en Finlande.

Ce nouveau chantier se tiendrait sur le même site d’Olkiluoto, où Areva érige son premier exemplaire de réacteur de 3e génération. Les autorités finlandaises appellent à la construction d’un réacteur de 1 450 à 1 750 MW ; l’EPR correspond à la demande avec sa puissance de 1 600 MW. Selon l’électricien finlandais TVO, 5 offres ont été faites. Outre celle du français, il faudra compter avec l’ESBWR de GE-Hitachi, un APR1400 par Korea Hydro & Nuclear Power, un APWR de Mitsubishi Heavy Industries et un ABWR de Toshiba.

La décision de la Finlande est attendue pour 2015. En 2010, au plus fort de la crise entre Areva et son commanditaire TVO, les cadres du français déclaraient qu’Areva n’irait plus seul pour construire un réacteur dans le pays. Visiblement, le français a changé son fusil d’épaule. Une décision sans doute liée à la volonté de l’entreprise de vendre 10 EPR d’ici 2016. Cet objectif lui impose de multiplier les candidatures pour répondre à cette exigence. D’autant plus qu’en octobre, Areva avait été écarté d’un appel d’offres en République tchèque.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte