Deux fois plus de satellites d'observation de la Terre en 2021

La journée Perspectives spatiales 2013 a été l’occasion pour le cabinet Euroconsult de dresser un état des lieux de l’industrie du satellite. Même une “pause” dans la croissance des budgets spatiaux est incontestable, le marché des satellites reste porteur, notamment grâce aux nombreuses opportunités qu'offrent les pays émergents.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Deux fois plus de satellites d'observation de la Terre en 2021

Alors que l’ESA s’est vu accorder l’an dernier un budget d’un montant record de 10 milliards d’euros, les américains ont fortement réduit leurs investissements tant civils que militaires. Quant aux pays asiatiques, ils ont également vu leurs budgets baisser à l’exception de la Chine. "En combinant tous ces évènements, on peut parler de “pause” dans la croissance des budgets spatiaux au niveau mondial", a expliqué Rachel Villain, directrice de la division Espace au sein du cabinet Euroconsult, lors de la journée Perspectives spatiales qui s’est tenu ce mardi 15 janvier 2013 à Paris.

Malgré ce ralentissement, les investissements continuent d’augmenter et on constate surtout que la demande mondiale de satellites ne cesse de croître. Evaluée à 20 milliards de dollars par an (construction et lancement), l'activité mondiale du secteur est répartie en trois parts égales entre les activités commerciales, institutionnelles et militaires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les satellites télécoms boostés par la 3D et l’Ultra HD

Pour Rachel Villain, les communications et la télédiffusion restent la principale utilisation des satellites civils. Au niveau mondial, la filière aurait représenté près de 127 milliards de dollars en 2011 (depuis les fabricants de satellites jusqu’aux fournisseurs de services et de contenus). En Europe, le marché des télécoms reste porteur avec une stabilisation du nombre de commandes autour de 20 satellites par an. Mais les besoins continuent d’augmenter au niveau mondial, avec d’une part les pays émergents qui installent de nouveaux réseaux, et d’autre part l’arrivée de nouveaux formats de signaux fortement consommateurs en bande passante (principalement les flux vidéo 3D et ultra haute définition).

Toujours plus de précision pour l’observation de la Terre

Estimée à environ 4,1 milliards de dollars, la filière mondiale des satellites d’observation comprend une trentaine de fabricants et lanceurs de satellites, huit opérateurs commerciaux, moins de dix fabricants d’équipements au sol et environ 300 fournisseurs de services. Tirée par les besoins militaires, la demande en satellites d’observation serait en passe de doubler au cours des dix ans à venir, d’après les études du cabinet Euroconsult. "Alors qu’en 2011 nous comptions 120 satellites d’observation, nous évaluons à environ 240 satellites le besoin mondial à horizon 2021", déclare Rachel Villlain.

Frédéric Parisot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS