Tesla ou autre, pour Ségolène Royal l'avenir de Fessenheim est dans la batterie

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, confirme que la reconversion du bassin d’emploi de la centrale nucléaire de Fessenheim pourrait prendre la route de la voiture électrique. Un axe développé en partenariat avec les voisins allemands.

Partager

Tesla ou autre, pour Ségolène Royal l'avenir de Fessenheim est dans la batterie

Lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 11 avril, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, est revenue sur la mue industrielle du site de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Elle a annoncé la création "d’un groupe de travail commun entre les allemands et nous pour qu’on puisse installer, sur ce site de Fessenheim, de nouveaux emplois liés à deux nouvelles filières industrielles".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La première filière industrielle est celle de la voiture électrique. La ministre confirme être en contact avec Elon Musk pour l’implantation d’une usine Tesla dans le bassin d’emploi de Fessenheim. "Je rencontre à nouveau dans une dizaine de jours les équipes Tesla (…) Je lui ai écrit (à Elon Musk) pour lui montrer le potentiel de développement sur ce territoire", assure la ministre, qui précise que le patron américain n’a pas rejeté l’éventualité de s’implanter en France.

Vitrine du démantèlement

Les Allemands ont pour leur part, selon la ministre, proposé le développement "d’une usine de construction de la troisième génération de batteries". La ministre prenant pour exemple des concepts de "batteries rechargées avec de l’énergie solaire".

L’autre filière industrielle envisagée par la ministre est celle, plus évidente sans doute, du démantèlement nucléaire. Un marché en développement à l’échelle mondiale et pour lequel la centrale du Grand Est pourrait devenir une vitrine du savoir-faire français.

Localement, les déclarations de la ministre, qui avait déjà évoqué Tesla le 5 avril dernier, n’enchantent guère. "Il serait bien d’arrêter le buzz et d’entrer dans une logique de travail", déclare Vincent Froelicher, directeur de l’Agence de développement économique régionale (Adira), à l’Usine Nouvelle. Les élus locaux échangeraient déjà avec le groupe américain depuis plusieurs semaines.

Une mise à l’arrêt plus tôt que prévu

Pour ce qui est de la centrale de Fessenheim directement, la ministre assure que la fermeture va être anticipée. "Je mets la pression sur EDF pour que les études complémentaires soient mises sur la table et pour que je puisse avant l’été (…) prendre le décret d’arrêt de l’autorisation d’exploitation", assure Ségolène Royal.

Mais, selon Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, la fermeture effective de la centrale alsacienne est conditionnée à l’ouverture de l’EPR de Flamanville (Manche), dont la mise en service est prévue, pour l’instant, fin 2018. "Aucune garantie ne peut être donnée sur la date de l'arrêt effectif de Fessenheim", avait même assuré le ministre lors des questions au gouvernement de l’Assemblée nationale, le 8 mars dernier.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS