Rio Tinto investit dans le fer australien

Les gros investissements dans le fer australien se poursuivent. Après BHP Billiton et Fortescue Metals, c’est au tour de Rio Tinto, avec ses partenaires japonais, d’annoncer un gros investissement dans l’exploitation de minerai de fer en Australie : 1,55 milliard de dollars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rio Tinto investit dans le fer australien
Rio Tinto, avec ses partenaires japonais, annonce un gros investissement dans l’exploitation de minerai de fer en Australie.

Le géant anglo-australien Rio tinto, avec ses partenaires japonais, Mitsui & Co et Nippon Steel & Sumitomo Metal, a annoncé, le 1er octobre, investir 1,55 milliard de dollars dans deux projets d’exploitation de minerai de fer en Australie Occidentale. La part de Rio Tinto s’élève à 820 millions de dollars.

Cet investissement est destiné au développement de deux gisements riches en minerais menés par la joint-venture Robe River, dans la région de Pilbara. Rio Tinto détient une participation de 53% dans la coentreprise Robe River, Mitsui 33% et Nippon Steel & Sumitomo Metal 14%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sous réserve des approbations légales à obtenir, la construction des deux projets devrait débuter l’année prochaine, avec environ 1 200 emplois créés au cours de cette phase. L’extraction est attendue à partir de 2021. Pour mener à bien les travaux, Rio Tinto s’est engagé à favoriser les entreprises de la région et l'approvisionnement local. Les deux nouveaux projets seront desservis par 34 camions de transport existants, équipés de technologies autonomes.


Les miniers misent sur le fer

"(On s'attend généralement) à ce que toutes les grands sociétés minières qui exploitent le fer en Australie soient confrontées à la nécessité d'investir dans des projets visant à maintenir les taux de production actuels à partir de 2020", a précisé à Reuters Rohan Walsh, investment manager chez Karara Capital.

En juin, BHP avait donné son accord pour un investissement de 2,9 milliards de dollars pour l’expansion du minerai de fer de South Flank, tandis que Fortescue en mai annonçait qu’elle dépenserait 1,28 milliard de dollars pour construire son projet Eliwana à haute teneur en fer, dans le Pilbara.

Cette décision confirme le virage enclenché par Rio Tinto, qui se déleste de ses actifs de charbon pour se concentrer sur ses principales matières premières, telles que le minerai de fer.

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS