Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L'hybride dans l'auto, il y a ceux qui adorent, comme Toyota... et ceux qui abhorrent, comme Volkswagen

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Vu sur le web Tous les constructeurs ne croient pas à une transition vers le véhicule 100% électrique passant par l'hybride. Volkswagen et GM sont de farouches adversaires de cette technologie, en particulier pour le marché américain.

L'hybride dans l'auto, il y a ceux qui adorent, comme Toyota... et ceux qui abhorrent, comme Volkswagen
Ford fait partie des constructeurs misant résolument sur l'hybride, comme ici avec le SUV Kuga.
© Ford

Tous les constructeurs automobiles vont devoir baisser drastiquement les émissions de CO2 des véhicules qu'ils vendent dans les prochaines années, sous peine de devoir payer de lourdes amendes. Mais tous ne comptent pas y parvenir de la même façon. Par exemple, les différences d'approches sont importantes entre constructeurs à propos de l'hybride, comme le souligne un article du Wall Street Journal.

Côté pour, il y a le pionnier Toyota (dont la Prius apparue dès 1997 a contribué à évangéliser le marché) ou l'américain Ford, qui compte verdir le bilan de ses gourmands SUV grâce à hybride. Le camp des "contre" possède de puissants membres, comme l'allemand Volkswagen. Celui-ci considère qu'il n'y a pas besoin de passer par une étape de transition "hybride" pour aller vers un modèle 100% électrique. "Nous préférons fortement aller directement là où le marché se dirige - électrique - et ne pas 'couvrir' nos paris avec de l'hybride", tranche le patron américain de Volkswagen Scott Keogh, interrogé par le Wall Street Journal. Il assume donc de devoir perdre de l'argent sur chaque modèle électrique vendu aujourd'hui.

Son collègue de GM, le président Mark Reuss, ne dit pas autre chose. "Si j'avais un dollar de plus à investir, est-ce que je le dépenserais en hybride ? Ou est-ce que je le dépenserais pour la solution dont nous savons tous qu'elle sera adoptée, afin d'y arriver plus vite que les autres ?" Ces choix tranchés valent davantage pour le marché américain, adepte de grosses voitures, que pour l'Europe. L'allemand y vend par exemple une version hybride rechargeable (dites GTE) de sa Passat et pourrait proposer une hybridation légère (48V) de la nouvelle génération de la Golf.

GM souhaite lancer une vingtaine de modèles 100% électriques dans les quatre ans à venir, notamment avec ses marques emblématiques Chevrolet et Cadillac. Volkswagen lui, investit des milliards de dollars dans l’avenir de la mobilité électrique et compte lancer (toutes marques du groupe confondues) 70 modèles 100% électriques d'ici 2028.

Laisser le choix aux clients

Mais les consommateurs sont-ils prêts pour ce grand saut vers le 100% électrique ? Klaus Frölich, patron de la recherche et développement chez BMW, ne le croit pas : "Il n’y a pas de demande des clients pour les voitures électriques. Aucune." Les clients ne seraient pas prêts à payer plus cher pour un véhicule électrique à l'autonomie limitée, en l'absence d'un vaste réseau de prises de recharge. L'hybride pourrait alors constituer un premier pas vers l'électrique. D'ailleurs, les constructeurs automobiles français comme Renault et PSA, après avoir été prudents vis à vis de l'hybride, vont progressivement s'y mettre dans les prochains mois... Tout en continuant à proposer des modèles thermiques... et électriques.

La dynamique est pourtant du côté du véhicule électrique, même si les volumes restent faibles. Les immatriculations ont progressé de 46% au premier semestre 2019 selon l'Association nationale pour le développement de la voiture électrique, soit 21 006 immatriculations enregistrées, le modèle de la Renault Zoe en tête. Le marché de l'hybride rechargeable lui, a enregistré une hausse de 20% sur cette même période, malgré une baisse de 7% en juin dernier.

SA (avec JB)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle