Olympus campe sa biotech à Lyon

Face à la chute des ventes de ses appareils photos, Olympus poursuit sa diversification dans la santé. Le fabricant japonais lance une filiale biotech, dédiée à la médecine régénérative. Son antenne européenne sera basée à Lyon.
Partager
Olympus campe sa biotech à Lyon

La biotechnologie nouveau relais de croissance pour les géants asiatiques de l’électronique ? Peut-être. Quelques semaines après le premier investissement de son concurrent Samsung dans les biosimilaires (les copies des biomédicaments), c’est au tour d’Olympus de se lancer dans la biotechnologie.

À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, le spécialiste japonais des technologies de l’image a annoncé mardi 17 mai la création d’une filiale dédiée à la médecine régénérative : Olympus Biotech. Elle développera des produits favorisant la régénération des tissus, comme des substituts osseux, du derme artificiel ou des produits dentaires. Un segment auquel le groupe s’est initié en travaillant avec le laboratoire japonais Kaken, et en rachetant récemment une gamme de produits à l’américain Stryker Biotech.

Vers une médecine régénérative

"Après avoir développé quelques produits au Japon, nous abordons la phase d’extension, explique Didier Quilain, directeur général de la région Ouest (France-Belgique-Luxembourg) chez Olympus. Nous venons donc d’ouvrir l’antenne d’Olympus Biotech aux États-Unis et une antenne européenne implantée à Lyon Biopole, reconnu pour être le centre névralgique des biotechnologies en Europe".

Impossible de connaître le montant investi dans cette antenne, qui rapportera directement à Tokyo. Elle sera composée de huit personnes en charge du marketing, tandis que deux autres seront chargées de la R&D sur le site d’Olympus à Rungis et que 20 commerciaux sillonneront l’Europe. La logistique sera effectuée par une unité de 17 salariés basés en Irlande, et la production assurée par la filiale américaine.

Entre dispositifs médicaux et pharmacie

L’objectif mondial d’Olympus Biotech est d’atteindre un milliard de dollars de ventes entre 2016 et 2020, contre 60 millions aujourd’hui, grâce à ses propres structures de vente. "Cette nouvelle entité permettra à Olympus de se développer sur un segment à mi-chemin entre les dispositifs médicaux et le pharmaceutique pur, poursuit Didier Quilain. Nous disposions déjà d’expertise dans la réparation grâce à notre matériel endoscopique, utilisé notamment en orthopédie. Ce sont des produits complémentaires." Des nouveaux produits aux marges supérieures à celles des dispositifs médicaux, mais qui répondent à une réglementation plus lourde. Car ils nécessitent de réaliser des essais cliniques.

Une diversification indispensable

Olympus mise beaucoup sur cette diversification dans le domaine de la santé. C’est ce secteur qui tire déjà les résultats du groupe : l’imagerie médicale (endoscopie, microscopie et chirurgie) représente 40 % du chiffre d’affaires, mais 80 % des bénéfices d’Olympus !

Car le déclin des ventes d’appareils photo et la catastrophe qui a touché le Japon ont pesé sur les résultats de l’entreprise. Son chiffre d’affaires a chuté de 4,1 % sur un an, à 7,4 milliards d'euros, tandis que son bénéfice net a plongé de 84,5 % ! Comme un nombre croissant de groupes, Olympus espère donc trouver son salut dans la santé...

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS