L'Usine Aéro

Le programme 737MAX de Boeing ralenti, les sous-traitants français dans l’expectative

Olivier James , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’avionneur américain Boeing a décidé de réduire les cadences de son monocouloir, passant de 52 à 42 appareils par mois. L’impact pour la trentaine de sous-traitants français impliqués dépendra du temps d’immobilisation des appareils.

Le programme 737MAX de Boeing ralenti, les sous-traitants français dans l’expectative © Acefitt / CC BY-SA 4.0
De probable, le risque est devenu certain. En raison de l’immobilisation de ses 737MAX suite au crash intervenu le 10 mars dernier, Boeing a tranché le 5 avril : la cadence de production va passer de 52 avions par mois à 42 à partir de la mi-avril. Alors même que l’avionneur tablait sur une cadence de 57 appareils à cette date dans son usine de Renton… Il faut dire que la FAA, l’administration fédérale de l'aviation américaine (FAA), a demandé à Boeing de revoir sa copie sur les modifications de son système anti décrochage MCAS, mis en cause dans les deux crashs intervenus à cinq mois d’intervalle. L’impact industriel se concrétise pour les sous-traitants de Boeing, et en particulier pour la trentaine de fournisseurs français. D’autant plus que les monocouloirs des deux avionneurs, les familles Airbus A320 et Boeing 737, sont[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte