[L’industrie c’est fou] La réalité virtuelle peut-elle faire oublier l’élevage intensif aux vaches ?

La réalité virtuelle est prise en flagrant délit de vacherie. Lundi 25 novembre, la Russie a présenté une innovation aussi bizarre qu’inquiétante : le déploiement de casques de VR dans les fermes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] La réalité virtuelle peut-elle faire oublier l’élevage intensif aux vaches ?
Les casques de VR auraient été spécialement adaptés pour les bovins, grâce au travail de vétérinaires et de développeurs.

Nous connaissions les applications de réalité augmentée dans le secteur naval. Nous avons observé d’un oeil curieux les recherches de Microsoft sur la réalité virtuelle (VR) lors des trajets domicile-travail. En revanche, rien ne nous avait préparé à cette étrange innovation dans une ferme. Lundi 25 novembre, l’administration russe a révélé un projet consistant à équiper des vaches de casques de VR.

Diminuer le stress des vaches

L’image a affolé les réseaux sociaux. Pourquoi diable affubler des animaux de lunettes de réalité virtuelle ? L’expérience insolite évoque naturellement un canular. Pourtant, elle est présentée par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de la région de Moscou dans un communiqué officiel.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La réalité virtuelle permettrait en effet, selon le gouvernement, de diminuer le stress des vaches et donc d’augmenter la quantité voire la qualité du lait produit. Ces effets doivent toutefois être prouvés lors de tests ultérieurs.

Des images adaptées pour le regard bovin

Les casques de VR auraient été spécialement adaptés pour les bovins, grâce au travail de vétérinaires et de développeurs. La taille du casque a d’abord été ajustée pour correspondre à la morphologie de la vache. Les ingénieurs auraient également pris en compte les différences entre les yeux humains et le regard bovin : les vaches sont davantage sensibles au ton rouge mais perçoivent moins bien le bleu et le vert.

Quelles images sont projetées aux animaux ? Des champs verts sous un ciel d’été. Une création virtuelle qui risque d’alimenter les critiques acerbes sur l’élevage intensif et l’exploitation animale. Outre ces critiques de fond, la rigueur de l’expérience suscite des interrogations. Elle a été rapportée en premier lieu par Milknews, un site d’information sur l’industrie laitière russe, en amont d’un salon professionnel. Autrement dit, la tentative pourrait dissimuler une opération de communication.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS