CMA CGM obtient un prêt de 1,05 milliard d'euros garanti à 70 % par l’Etat français

Après Renault et Air France, l'armateur français CMA CGM va bénéficier du soutien de l'Etat français pour faire face à la crise du Covid-19. L'entreprise a annoncé le 13 mai qu'elle avait obtenu un prêt de 1,05 milliard d'euros garanti par l'Etat à hauteur de 70 %.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CMA CGM obtient un prêt de 1,05 milliard d'euros garanti à 70 % par l’Etat français
CMA CGM précise qu'il continue d'assurer la totalité de ses opérations avec la mise en place de plans de poursuite des activités. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

L'armateur français CMA CGM a annoncé mercredi 13 mai l'obtention d'un prêt de 1,05 milliard d'euros garanti à hauteur de 70 % par l'Etat. Cette aide s'inscrit dans le cadre du dispositif mis en place fin mars pour aider les entreprises françaises à faire face aux conséquences de la pandémie due au coronavirus.

CMA CGM veut "renforcer sa trésorerie"

Le prêt a été obtenu auprès d'un syndicat composé des banques BNP Paribas, HSBC et Société Générale. Il comporte une échéance initiale d'un an avec une option d'extension jusqu’à cinq années additionnelles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Ce nouveau financement permet à CMA CGM de continuer à renforcer sa trésorerie pour faire face aux incertitudes sur la conjoncture mondiale nées de la crise sanitaire et des mesures de confinement dans un grand nombre de pays", argumente CMA CGM dans un communiqué. "Ce prêt démontre également la confiance de nos banques dans le modèle économique et la stratégie du Groupe CMA CGM. Dans ce contexte de crise inédite, la maîtrise de la chaîne logistique est devenue essentielle", ajoute le PDG du groupe, Rodolphe Saadé.

Une baisse des volumes de 10 % sur le marché

Pour l'instant, l'armateur prévoit un ralentissement limité de son activité à court terme. Il estime une baisse des volumes du marché d'environ 10 % entre le premier semestre 2019 et la même période en 2020.

L'armateur précise qu'il continue d'assurer la totalité de ses opérations avec la mise en place de plans de poursuite des activités : réorganisation des services maritimes et adaptation aux besoins des clients, renforcement du programme d'économies des opérations maritimes (portuaires, navires) et logistiques (adaptation de l'activité des entrepôts). "Sauf mention contraire", ses terminaux sont tous en activité dans l'ensemble des ports desservis par CMA CGM.

CMA CGM n'est pas la première entreprise française à bénéficier d'un PGE. Le constructeur automobile Renault a reçu un soutien de 5 milliards d'euros tandis que la compagnie aérienne Air France doit obtenir un prêt garanti de 7 milliards d'euros.

Avec Reuters (Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS