Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le Hub France IA se lance pour agréger une filière française de l’intelligence artificielle

Manuel Moragues ,

Publié le

Naissance officielle du Hub France IA ce mercredi 20 décembre. Cette association loi 1901 comptant déjà sept grands groupes parmi ses membres fondateurs veut mettre en réseau les acteurs de l’intelligence artificielle en France pour ne pas se laisser distancer.

Le Hub France IA se lance pour agréger une filière française de l’intelligence artificielle

"Un sentiment d’urgence". Voilà, selon les mots de son cofondateur et directeur général, Nathanaël Ackerman, ce qui a mené à la constitution du Hub France IA, lancé publiquement ce mercredi 20 décembre à Paris lors d’une conférence de presse. Cette association loi 1901 vise rien de moins que d’être moteur et fédérateur des initiatives françaises en intelligence artificielle (IA) pour créer une filière française en IA.

Outre la centaine de personnalités d’horizons variés présentées, 7 grands groupes font partie des premiers membres fondateurs : la SNCF, Air Liquide, Air France, La Banque Postale, la Société Générale, Leonard-Vinci et France Télévisions. Ils ont été rejoints ce 20 décembre par l’Institut de recherche technologique System X. Une cinquantaine de start-up, PME et ETI devraient les rejoindre et une quarantaine de partenariats avec des incubateurs, laboratoires et écoles d'ingénieurs sont en cours d'établissement selon le Hub.

Mobilisation impressionnante

Pilote, en tant que conseiller à l’innovation de l’ex-secrétaire d’Etat au Numérique Axelle Lemaire, du rapport #FranceIA élaboré au premier trimestre 2017, Nathanaël Ackerman a vécu la mobilisation impressionnante des acteurs français de l’IA et leur sentiment d’urgence face à la montée en puissance de la Chine et à la domination américaine.

Il en a retenu, avec nombre d’entre eux, la nécessité "de mettre en réseau les différents acteurs français pour consolider le potentiel français dans la perspective d’un passage à l’échelle européenne." D’autant qu’au sein du grand nombre d’entreprises engagées dans l’IA, "chacun a sa perception partielle de l’IA et ses compétences spécifiques. Or pour s’attaquer à de grands enjeux, il est nécessaire de combiner les approches et les compétences », pointe Nathanaël Ackerman.

Groupes business orientés produits et services

La structure du Hub se composera d’un comité d’orientation d’une trentaine de personnes, d’un comité international intégrant des personnalités vivant à l’étranger, de seize groupes business et onze groupes transversaux. "Les groupes business ont pour objectif de produire des produits et services en IA", précise Nathanaël Ackerman.

La moitié d’entre eux environ seront opérationnels au premier trimestre 2018, autour des thématiques jugées prioritaires de la mobilité, banques et assurances, énergie, sécurité, expérience client, ressources humaines. Les onze  groupes transversaux iront de la formation au design en passant par l’éthique.

"La techno ne suffira pas"

Leurs préoccupations reflètent elles-aussi le sentiment général d’urgence : "Nous allons tous recevoir bientôt des produits de Chine, de Corée et des Etats-Unis sans qu’on sache ce qu’ils font exactement et s’ils ne nous manipulent pas", pointe Laurence Devillers, cheffe de file avec Gilles Dowek du groupe Ethique.

"C’est le moment de l’IA ! Mais pour que cela se passe bien, il faudra du design, un design du XXIe siècle, qui s’intéresse à l’expérience de vie. La techno ne suffit pas", relève Dominique Sciamma, directeur de Strate École de design. Et d’en appeler à "ne pas céder aux ivresses numériques" et à ne pas oublier de "penser pour ne pas être à la traîne des technologies." A la vitesse à laquelle ces technos progressent, il y a effectivement urgence.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle