Amortir la casse sociale, le défi de l'après-crise sanitaire

Même si l'activité est remontée en France en mai, de nombreuses entreprises affrontent des grandes difficultés. Les petites risques de licencier, les plus grandes préparent des plans de restructuration qui conduiront à des suppressions de postes. Les partenaires sociaux plaident pour ne pas débrancher trop vite les dispositifs de soutien. Et certaines branches tentent d'anticiper. En attendant des plans de relance du gouvernement qui pourraient ouvrir des débouchés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Amortir la casse sociale, le défi de l'après-crise sanitaire
Rolls-Royce, le motoriste équipementier d’Airbus, prévoit de se séparer de 9 000 salariés.

Si les véritables plans de sauvegarde de l’emploi ne touchent pour l’instant que des enseignes de grande distribution, déjà fragilisées avant la crise, le sujet de l’emploi est désormais sur la table dans l’industrie et les grandes manœuvres de restructuration commencent. Renault ouvrira le bal le 27 mai avec la présentation de son plan d’économies.

Dès le 2 mai, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a prévenu : "Si la reprise est lente et si nous produisons moins de trains que par le passé, il ne sera pas anormal et illogique d’ajuster le niveau d’emploi au volume d’activité."

Dans l’aéronautique, Airbus, contrairement à Boeing, n’a pas encore annoncé de suppressions de postes. Mais l’un de ses principaux motoristes, Rolls-Royce, compte se séparer de 9000 salariés, sans exclure de fermer des sites. En France, selon Éric Trappier, le PDG de Dassault Aviation et président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales, plusieurs dizaines de sociétés sont en grande difficulté. "La filière aéronautique est officiellement à -60%, mais pour certains sous-traitants, c’est beaucoup plus, et l’automobile reprend très progressivement", témoigne Hubert Mongon, le délégué général de l’Union des industries et métiers de la métallurgie.

Pour l’instant, la prise en charge de l’activité partielle par l’État amortit le choc.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement