Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Un laboratoire Arkema/Hexcel en Isère pour des composites à destination de l’aéronautique

Julien Cottineau , , , ,

Publié le

Le chimiste français Arkema et Hexcel, spécialiste américain des composites, ouvrent un laboratoire commun de R&D pour des composites thermoplastiques en Isère, et songent à la phase industrielle.

Un laboratoire Arkema/Hexcel en Isère pour des composites à destination de l’aéronautique
Pré-imprégnation de tissus carbone chez Hexcel.
© Hexcel

Arkema et Hexcel passent à la vitesse supérieure. Un an après l’annonce d’une alliance stratégique dans le domaine des composites thermoplastiques pour l’aéronautique, les deux partenaires vont ouvrir en avril un laboratoire commun de R&D sur le site industriel du groupe américain aux Avenières, en Isère. L’objectif est de développer des matériaux innovants et plus légers pour la fabrication de pièces de structures primaires pour les avions de nouvelle génération.

Arkema et Hexcel sont impliqués à parts égales dans ce projet, tant au niveau des effectifs que des budgets alloués. A court terme, les travaux entrepris doivent déboucher sur la mise en place d’une ligne industrielle pilote aux Avenières afin de produire des matériaux dès le troisième trimestre 2019. A moyen terme, les deux partenaires visent la mise en service d’une ligne de production dès 2020.

Le "polymère de l’extrême"

Techniquement, Hexcel apporte au projet son expertise dans les fibres de carbone. De son côté, Arkema contribue avec son PEKK (polyéthercétonecétone). Surnommé le "polymère de l’extrême", il est ininflammable et permet de remplacer le métal dans des applications très exigeantes comme l’aéronautique ou l’industrie pétrolière et gazière.

Avec Hexcel, les travaux portent sur la conception de rubans thermoplastiques pré-imprégnés en fibres de carbone et en PEKK. Le projet cible le secteur aéronautique afin de répondre aux besoins d’allègement ainsi qu’à l’accélération des cadences de production. 
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle