Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Transfert de technologie inédit du groupe américain Hexcel en Isère

, , , ,

Publié le

Promesse tenue pour Hexcel qui a inauguré le 2 octobre sa nouvelle usine de Salaise-sur-Sanne (Isère). Cet investissement de 200 millions d’euros a généré la création de 120 emplois directs et 250 indirects.

Transfert de technologie inédit du groupe américain Hexcel en Isère
La nouvelle usine Hexcel à Salaise-sur-Sanne a nécessité de 200 millions d’euros d'investissement et généré la création de 120 emplois directs et 250 indirects.
© Hexcel

Quatre ans presque jour pour jour après avoir choisi la plate-forme de Roussillon à Salaise-sur-Sanne (Isère) pour implanter sa nouvelle usine, le groupe américain Hexcel a inauguré cette unité de production en présence de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, qui avait suivi ce dossier d’implantation lorsqu’elle était directrice générale de Business France. La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de 200 millions d'euros et créé 120 emplois directs et 250 indirects.

Déployée sur un terrain de 15 hectares, cette usine est la première en Europe à réunir sur un seul site la fabrication de fibre de carbone et de son précurseur, le PAN (polyacrylonitrile), en dehors des Etats-Unis. Cet outil de production permet d’accompagner la demande croissante en fibre de carbone, en particulier pour le secteur aéronautique, et de sécuriser les approvisionnements de certains clients d’Hexcel comme Airbus et Safran. En quatre ans, le groupe américain a doublé sa capacité de production de fibre de carbone.

Mobilisation publique et privée

Ce transfert de technologie inédit des Etats-Unis vers l’Europe a bénéficié de la "mobilisation conjointe de la filière, de l’Etat et des collectivités", comme l’a souligné Cédric Goubet, président de Safran Nacelles. En particulier de l’Agence de développement économique de la région lyonnaise en dehors de sa zone d’influence, des collectivités locales qui ont financé à hauteur de 8 millions l’installation d’un poste électrique de 200 000 volts, de Pôle emploi et d’un lycée professionnel pour le recrutement par méthode de simulation et la formation des opérateurs. Ainsi que des membres du GIE de la plate-forme chimique de Roussillon qui fournit un certain de ressources à la nouvelle usine.

Les fibres de carbone produites à Salaise-sur-Sanne servent en particulier à la fabrication d’éléments de l’Airbus A350  et du moteur Leap de nouvelle génération de CFM international, déjà vendu à 14 000 exemplaires. Cette nouvelle usine est "une étape supplémentaire dans le partenariat de long terme entre nos deux sociétés", souligne Cédric Goubet. Même satisfaction pour Klaus Richter, directeur exécutif des achats du groupe Airbus pour qui "les avions du futur intègreront de plus en plus de solutions prenant en compte des matériaux composites".

Accélération de la recherche-développement en France

Hexcel emploie 1 200 personnes en France, dont plus de 1 000 en région Rhône-Alpes. Au cours des prochains mois, le groupe américain renforcera de 40 % sa capacité de tissage sur le site des Avenières (Isère), retenu également pour abriter un nouveau centre de recherche (3 500 m²) dédié aux nouveaux procédés et technologies de mise en œuvre hors autoclave de composites haute performance.

"Nous entrons dans une phase très active de recherche et de développement afin de concevoir les matériaux et procédés de nouvelle génération pour les aéronefs et les moteurs de demain", explique Thierry Merlot, vice-président du groupe Hexcel pour les régions Europe, Asie, Pacifique, Moyen-Orient, Afrique, architecte du projet de Salaise-sur-Sanne. Dans cette perspective, Hexcel a également signé un partenariat stratégique avec Arkema pour le développement de nappes carbone thermoplastiques et la création d’un nouveau laboratoire commun de développement en France.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle