L'Usine Energie

Que faut-il penser de la publicité d’Areva ?

,

Publié le

débat

Que faut-il penser de la publicité d’Areva ?

A partir du 15 janvier, la nouvelle campagne de publicité d’Areva sera visible au cinéma et à la télévision. Mais, déjà diffusé largement sur le net, le spot soulève l’ire des écologistes.

Ils considèrent qu’Areva essaie de faire passer le nucléaire pour une énergie renouvelable. La députée européenne Corinne Lepage a même saisi l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) pour faire interdire cette campagne.

Ce débat a percé jusqu'au sein de la rédaction de l’Usine Nouvelle où les avis divergent. Deux journalistes de la rédaction exposent ici leurs arguments. N'hésitez pas vous aussi à donner votre avis sur le sujet en utilisant le formulaire en fin d'article.


 


Avis de Ludovic Dupin, journaliste énergie 

« Ce n’est qu’une publicité »
Cette publicité ne me choque pas, et je la trouve esthétiquement réussie… Et en plus la musique est sympa ! J’entends les débats qui ont lieu mais ils me semblent exagérés. Il ne faut pas donner à ce film la valeur pédagogique d’un documentaire du CEA. Ce n’est qu’une publicité… une simple publicité ! Dans le fameux dernier plan du spot où se jouxtent une ferme solaire, un champ d’éoliennes, et une centrale nucléaire, il est reproché à Areva d’assimiler le nucléaire à une énergie renouvelable. Il me semble plutôt qu’il l’assimile à une énergie décarbonnée, ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Or, en matière de CO2, la France ne peut que se féliciter d’avoir fait le choix du nucléaire. En regard de sa puissance, notre parc de production est l’un des moins carbonés au monde. En revanche, je reconnais que la vision « historique » que cette publicité renvoie est simpliste, voire fausse. Le charbon, par exemple, y apparait comme une énergie du début du XIXe siècle. Pourtant, ce combustible compte encore pour plus de 40 % de la production électrique mondiale. Les formes d’énergie ne se supplantent pas, elles se mixent.

 

Avis d’Olivier James, journaliste chimie- construction - matériaux
« Le nucléaire n’est pas une énergie propre »
Aucun doute possible, le nucléaire va dans le sens de l’histoire, du progrès ! C’est la solution majeure pour l’avenir et il s’apprête très logiquement à supplanter des énergies polluantes comme le pétrole, le gaz et le charbon qui appartiendront bientôt au passé. Avec cette publicité, Areva écrit en fait un scénario rêvé qui l’arrange. Le groupe met sur le même plan le nucléaire et les énergies renouvelables, car moins émetteurs de CO2 que les énergies fossiles. Mais les enjeux énergétiques de demain ne se réduisent pas au seul CO2. C’est oublier les problèmes liés aux déchets, au démantèlement, aux catastrophes nucléaires passées, au trafic de déchets à des fins terroristes, aux risques encourus en cas d’attaque aérienne d’une centrale, les questions de santé… Non, le nucléaire n’est pas une énergie propre. Et son importance est encore bien modeste : il participe à moins de 15% de la production mondiale d’électricité. Le scénario d’avenir, ce serait plutôt un mix mêlant les différentes sources d’énergie suivant les besoins et les zones géographiques. Ce spot reflète une vision très franco-française qui hisse le nucléaire à une place qu’il n’a pas dans le reste du monde. Mais ceci dit, c'est vrai, la musique est sympa !


 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

14/01/2011 - 21h31 -

Comme ça, en première intention, je serai plutôt d'accord avec Ludovic. Ce n'est que de la pub. En effet, les pub pour les voitures montrent des hommes riches et des femmes sexy, est-ce pour autant que quand on essaie de faire croire au consommateur que s'il aura la voiture, il aura la femme (ah on me dit que oui ! )
Répondre au commentaire
Nom profil

14/01/2011 - 12h39 -

Qui va avoir le courage de dire: Si vous me trouvez une énergie moins chère à produire en grandes quantités que le nucléaire, dites le moi. Je reconnais que je n'ai pas résolu idéalement, loin s'en faut, le problème des déchets mais je suis vivement intéressé par toute solution, avec preuve apportée, du bien fondé d'icelle.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte