Kering cède La Redoute à l’actuelle PDG, Nathalie Balla

C’est finalement à Nathalie Balla, l’actuelle PDG de La Redoute, que le groupe Kering accepte de céder sa filiale. Avec elle, s’ouvre maintenant les négociations exclusives de préparation détaillée de la cession.

Partager
Kering cède La Redoute à l’actuelle PDG, Nathalie Balla

A l’issue de la réunion de son conseil d’administration, le groupe Kering a décidé, contre toute attente, d’ouvrir les négociations exclusives avec Nathalie Balla, présidente directrice générale de La Redoute depuis 2009 et Eric Courteille, le secrétaire général de Redcats, la maison mère de La Redoute, elle-même filiale de Kering.

"Kering s’est tourné vers un tandem de managers expérimentés et complémentaires, connaissant très bien La Redoute, ses équipes et ses territoires. Je suis convaincu qu’ils sont les plus à même de réussir la transformation nécessaire pour permettre à La Redoute de conserver sa place de leader sur Internet pour l’habillement et la maison en France", a précisé François-Henri Pinault, PDG de Kering.

Ces deux cadres dirigeants avaient déposé leur projet de reprise samedi 30 novembre. Les syndicats, informés lundi 2 décembre, s’étaient montrés très prudents, voire sceptiques, jugeant trop peu précis le volet financier de cette éventuelle reprise.

Kering recapitalise

C’est pourtant, malgré cette relative précipitation, cette offre qu’a retenu le groupe Kering. "Une nouvelle entité serait créée par les acquéreurs qui y investiraient à titre personnel ; elle serait co-présidée par Nathalie Balla et Eric Courteille qui en détiendraient conjointement la majorité, le solde du capital étant détenu par une équipe de managers. Cette société acquerrait la totalité du capital de La Redoute, de Redoute International et de Relais Colis", précise Kering dans un communiqué. En complément, Kering annonce sa décision de recapitaliser La Redoute et Relais Colis, la société assurant la messagerie. L’objectif est d’installer une "situation financière saine, forte d’un excédent de trésorerie significatif", et de financer les nécessaires transformations de l’entreprise (informatique, logistique et plan social).

La Redoute emploie à ce jour, 3300 salariés, dont 900 à l’étranger (contre 5000 salariés en 2006).

L’entreprise se déploie sur deux sites principaux : Roubaix (siège social, 180 personnes) et dans la ville voisine de Wattrelos, sur la zone d’activité de La Martinioire, se trouve le cœur de l’activité industrielle de la Redoute : le stockage et de confection des colis, les expéditions, la gestion des retours ainsi que la société de messagerie.

Initialement, la cession de la Redoute devait s’accompagner d’un plan social d’au moins 700 licenciements. A ce jour, rien n’a été précisé dans le projet déposé par les cadres dirigeants. Les syndicats considèrent, qu’il serait à priori "le moins dramatique et le plus responsable socialement". Nathalie Balla et Eric Courteille devraient présenter le détail de leur projet d’entreprise aux partenaires sociaux au cours du premier semestre 2014.

Francis Dudzinski

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS