Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

General Electric compte lever 4 milliards de dollars en vendant une part de Baker Hughes

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/11/2018 À 07H03

La restructuration se poursuit chez General Electric. Le 13 novembre, GE a annoncé la vente d'une partie de sa participation dans le groupe de services parapétroliers Baker Hugues. Une opération qui devrait rapporter près de 4 milliards de dollars au conglomérat industriel américain.

General Electric compte lever 4 milliards de dollars en vendant une part de Baker Hughes
GE a annoncé la vente d'une partie de sa participation dans le groupe de services parapétroliers Baker Hugues.
© Chuck Miller CC Flickr

Le mardi 13 novembre, General Electric a annoncé qu'il allait lever près de 4 milliards de dollars (3,54 milliards d'euros) en accélérant un projet de vente d'une participation dans Baker Hughes dans le cadre de ses efforts pour simplifier ses activités et réduire son endettement.

Le conglomérat industriel américain, qui a racheté le groupe de services parapétroliers en juillet 2017, va vendre jusqu'à 101,2 millions d'actions de Baker Hughes sur le marché tandis que Baker Hughes va racheter 65 millions de titres supplémentaires auprès de sa maison mère. Sur la base du cours d'ouverture de l'action Baker Hughes le 13 novembre, à 23,76 dollars, cette opération devrait permettre à GE de récupérer 3,97 milliards de dollars.

Le titre GE, qui a perdu près de 7% le 12 novembre et plus de la moitié de sa valeur depuis début 2018, grimpait de 8% à 8,63 dollars vers 17h15 GMT à Wall Street tandis que Baker Hughes gagnait 2,96% à 24,34 dollars.

Vente d'actifs en urgence pour stabiliser GE

GE, autrefois symbole de la puissance industrielle américaine, est en pleine restructuration et cherche à se concentrer sur ses activités de base de moteurs d'avions, d'électricité et d'énergie renouvelable.

Le 12 novembre, son nouveau directeur général Larry Culp a déclaré que le conglomérat industriel américain ployait sous le poids d'un endettement trop important, ajoutant qu'il allait de toute urgence vendre des actifs pour stabiliser la situation.

"Les accords annoncés aujourd'hui accélèrent ce plan d'une manière mutuellement bénéfique à la fois aux entreprises et à leurs actionnaires", dit-il dans le communiqué publié le 13 novembre.

GE avait déclaré en juin qu'il vendrait sa participation de 62,5% dans Baker Hughes d'ici deux à trois ans. L'opération annoncée le 13 novembre ne la fait pas descendre sous 50,1%.

Avec Reuters (John Benny à Bangalore et Liz Hampton à Houston; Catherine Mallebay-Vacqueur et Bertrand Boucey pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle