La réalité virtuelle se déploie chez Safran et Daher

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La réalité virtuelle se déploie chez Safran et Daher
Les industriels de l’aéronautique, (Safran, Daher ou Boeing) utilisent IC.IDO, le logiciel d’ESI Group, pour le prototypage, les chaînes de montage, la maintenance.

Lors du dernier salon du Bourget, en juin 2019, ESI Group s’est fait remarquer en proposant des démonstrations de sa solution de réalité virtuelle IC.IDO pour Safran Nacelles et Daher. Ce dernier a commencé à utiliser ce logiciel dans le cadre de ses services pour l’industrie nucléaire, mais il s’en sert aujourd’hui de manière plus large. "Dans toutes ses chaînes de projets", affirme Tangi Meyer, ingénieur IC.IDO chez ESI France. Au salon du Bourget, la démonstration concernait les lignes d’assemblage du TBM 900.

De son côté, Safran exploite ce logiciel pour des cas d’usage expérimentés dans la formation à la maintenance de nacelles aéronautiques. Avec un recours à la réalité virtuelle plus étendu au sein du groupe, notamment afin de valider la conception avant de passer à l’industrialisation. "Pas une modification des lignes d’assemblage n’est effectuée chez eux sans une revue en réalité virtuelle pour vérifier l’ergonomie ou l’implantation de l’outillage, assure Tangi Meyer. C’est une étape imposée dans les processus."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

ESI Group, qui se spécialise dans le prototypage virtuel, a racheté IC.IDO en 2011. Historiquement le logiciel fonctionnait avec des systèmes par projection (Powerwalls et Cave), mais il a été modernisé pour ne pas rater le virage des casques de réalité virtuelle.

De quoi accélérer son déploiement, dépasser l’étape de la preuve de concept et être enfin mis en place dans une exploitation réelle. Outre les démonstrations présentes sur le salon, IC.IDO est fortement implémenté au sein de Boeing. Airbus en a aussi quelques licences. Expleo, qui fournit des services de conseil et d’ingénierie, s’en sert également pour faire des études d’implémentation de postes de travail dans des usines du sud de la France.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS