Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Safran Engineering Services veut passer de 150 à 300 salariés au Maroc d’ici à 2015

, , , ,

Publié le

La filiale de Labinal (groupe Safran) vient de passer un accord avec les universités de Casablanca et Meknès pour sécuriser en partie ses besoins d’embauche de niveau ingénieur au Maroc. Elle veut y faire monter en puissance sa plate-forme d'ingénierie et de conception.  

Safran Engineering Services veut passer de 150 à 300 salariés au Maroc d’ici à 2015
Au Maroc, outre son activité d'ingénierie, Safran via sa filiale Aircelle fabrique notamment des nacelles
© Aircelle

Anticiper ses besoins en personnel de qualification supérieure. C’est l’objet du partenariat annoncé le 18 juin par Safran Engineering Services avec les Universités Moulay Ismail de Meknès et Hassan II de Casablanca.
Pour cette filiale de Labinal (groupe Safran), l’accord vise à pouvoir suivre la croissance du groupe au Maroc par un flux soutenu d’embauches de niveau ingénieurs, formés en partie aux besoins de la conception aéronautique. Et donc anticiper son développement.

Safran Engineering Services Maroc, basé à Casablanca emploie environ 150 salariés et veut, en effet, atteindre le chiffre de 300 d’ici à 2015.

Selon Bruno Bernard, PDG de Safran Engineering Services, "cet accord illustre la volonté [du groupe] de développer une forte base d’ingénierie au Maroc".
L’accord prévoit pour Safran la possibilité d’être associé à l’orientation des cursus pédagogiques des deux universités de Meknes et Casablanca pour mieux les faire correspondre aux évolutions de l’industrie. Il s’agit surtout de l’engagement de sa part de proposer un certain nombre de postes ouverts aux diplômés de ces deux universités.

Celle de Meknes a notamment sous sa tutelle l'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM Meknes), l'une des principales écoles d'ingénieurs du pays. Quant à l'université Hassan II, elle compte notamment au niveau ingénieur l'École nationale supérieure d'électricité et mécanique (ENSEM).


montée en charge

Les compétences ciblées par l’ingénieriste français sont notamment la CAO, les systèmes mécaniques ou les études de fatigue…
Au Maroc, Safran Engineering Services, filiale de Safran travaille essentiellement pour les besoins internes du groupe Safran et ses différentes divisions qui sont confrontés à une nette montée en charge au vu de la croissance que connait le secteur aéronautique en Europe et dans le monde.
 

Le groupe Safran, sa maison mère dispose pour sa part dans le royaume de 6 filiales et emploie 2700 salariés au Maroc dont, outre Safran Engineering Services, des usines d'Aircelle (nacelles) ou de Matis (câble en association avec Boeing).

Le Maroc emploie, au sens large environ 10 000 salariés dans le secteur aéronautique et connait selon Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du GIMAS, le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (et par ailleurs délégué général du groupe Safran au Maroc) une croissance de l’ordre de 20% par an.
 

Le royaume mise de plus en plus sur cette industrie pour monter en compétence. Outre la création d'un Institut des métiers de l'aéronautique (IMA) voué au niveau technicien, va s’ouvrir fin septembre près de l'aéroport de Casablanca, la zone franche Midparc dédiée à l’accueil des industriels du secteur et leurs sous-traitants. Le groupe Bombardier y a annoncé un investissement de 200 millions de dollars sur 7 ans.

Pour le groupe Safran, il s'agit donc de suivre la montée en puissance de cette plate-forme de "colocalisation".

 

3300 ingénieurs et techniciens
Safran Engineering Services (SES) est né de la fusion en 2010 de la branche DIT de Labinal et de Teuchos, toutes deux filiales du groupe français Safran. Cette société d'ingénierie et d’études dépend de la société Labinal (interconnections électriques). SES emploie 3300 ingénieurs et techniciens opérant dans l’aéronautique ou les transports terrestres. Elle est implantée en France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Etats-Unis. Mexique, Inde, Brésil et enfin au Maroc. Son siège est situé à Toulouse.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle