[L'industrie c'est fou] L'espace, meilleure adresse pour implanter une usine selon Airbus

Persuadé que les prochaines technologies spatiales se fabriqueront... dans l'espace, Airbus a lancé le projet PERIOD pour créer une usine en orbite.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] L'espace, meilleure adresse pour implanter une usine selon Airbus
Sept partenaires participent au projet d'usine spatiale d'Airbus.

Les ingénieurs d’Airbus veulent prendre de la hauteur par rapport à un monde industriel qui a trop les pieds sur Terre. Et c’est dans l’espace qu'ils espèrent s’affranchir de la gravité terrestre pour créer la toute première usine spatiale. Séduite par le projet, la Commission européenne a sélectionné Airbus pour étudier la fabrication d'engins spatiaux dans l'espace dans le cadre du programme Horizon 2020.

Révolutionner la fabrication spatiale

Le projet d’usine spatiale nommé PERIOD (PERASPERA In-Orbit Demonstration) va étudier l'assemblage et la fabrication de satellites en orbite. Prévu pour durer deux ans à Brême (Allemagne), ce projet est financé à hauteur de trois millions d’euros et se veut le précurseur de la fabrication de grandes structures en orbite.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais alors pourquoi l’espace ? Tout simplement pour s’affranchir des contraintes de lancement. «La production en orbite révolutionnera la façon dont les systèmes spatiaux sont conçus, construits et exploités, explique Airbus dans un communiqué. Elle présente des avantages considérables par rapport à l'approche traditionnelle - où tout est produit sur Terre et ensuite transporté dans l'espace - puisque les objets fabriqués dans l'espace sont libérés des contraintes et des exigences du lancement (limites de masse et de volume du lanceur, résistance structurelle pour supporter le lancement).»

Une usine polyfonctionnelle

Sept partenaires participent au projet porté par Airbus Defence and Space (DFKI, EASN-TIS, GMV, GMV-SKY, ISISPACE, SENER Aeroespacial et Space Applications Services). Ils apportent leur expertise dans des domaines tels que la robotique, la réalité virtuelle ou encore l'assemblage dans l'espace.

Plusieurs fonctions seront attribuées à l’usine orbitale imaginée par PERIOD. Elle pourra produire des composants essentiels comme des réflecteurs d'antenne mais pourra également assembler et remplacer des modules et des charges utiles de satellites.

Airbus engagé dans d’autres projets de conception spatiale

Ce projet qui vise haut prévoit de changer la façon dont est menée la maintenance dans l’espace. Selon Airbus, cette nouvelle façon de procéder entrainerait des débouchés commerciaux, des emplois et une croissance dans cette technologie.

Airbus planche sur ce projet d’usine spatiale depuis plus de 10 ans, convaincu que les engins spatiaux du futur ne pourront être fabriqués et assemblés qu’en orbite. «Il est donc crucial que l’Europe soit à la pointe de cette capacité clé », déclaré Silvio Sandrone, responsable des projets futurs d'exploration spatiale chez Airbus.

Outre cette usine spatiale, Airbus est présent sur d’autres programmes de fabrication spatiale comme l’imprimante 3D Metal3D et le projet MANTOS pour l'assemblage robotique.

Roman Epitropakis

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS