BMW mise sur les services de mobilité

Avec sa stratégie BMW i, le constructeur ne veut pas seulement produire des véhicules écologiques, il veut se positionner comme une entreprise de services.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

BMW mise sur les services de mobilité

Une voiture certes, mais aussi une connexion aux transports en commun, un itinéraire plus rapide en vélo ou encore de l’autopartage, voilà l’offre que BMW souhaite proposer à travers sa filiale "BMW i". Sous ce patronyme à consonance 2.0, le constructeur rassemble sa gamme de véhicules écologiques mais aussi différents services de mobilité, afin de s’adapter aux nouvelles attentes du consommateur. Et rester prescripteur en matière d’automobile et de mobilité.

Séduire de nouveaux clients

"En 1978, 92% des jeunes Américains avaient leur permis de conduire. Trente ans plus tard, ils ne sont plus que 77%. Aujourd’hui, un adolescent ne veut pas conduire car cela l’oblige à ne pas utiliser son smartphone", constate la sociologue américaine Juliet Schor, spécialiste du développement durable. Pour séduire ces nouveaux clients férus de technologies, mais qui ont une vision utilitariste de l’automobile, BMW s’est lancé dans le service.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"A l’achat d’une BMW i3, nous proposons un package de services adaptés au profil de chaque client : trajet quotidien, distance kilométrique, flexibilité …" explique Antony Douglas, directeur général des ventes du projet Mobilité Services chez BMW. Différentes applications pour smartphone permettront au propriétaire d’une i3 de prévoir le trajet le plus rapide pour rejoindre sa destination, avec ou sans son véhicule. Et pour étoffer son offre de services, la marque à l’hélice s’est rapprochée de nombreuses start-up comme "Park Now" aux Etats-Unis. "De tels outils peuvent aussi nous aider à conquérir le marché des flottes" précise Antony Douglas.

BMW compte également introduire la compacte électrique dans sa flotte d’autopartage "DriveNow". Cette offre a déjà séduit 85.000 personnes à San Francisco, Berlin ou encore Munich. Les propriétaires privés de la i3 pourront eux aussi utiliser les bornes de recharge de DriveNow, qui sera bientôt introduit dans d’autres villes.

Le package de services doit aussi faire sauter les barrières psychologiques sur l’autonomie du véhicule. Le constructeur allemand proposera ainsi à ses clients BMW i un véhicule de gamme thermique pour leurs longs trajets. Mais pour le moment, aucun tarif n’a été annoncé pour cette offre de service. BMW se contente d’affirmer que la i3 sera commercialisée à un prix inférieur à celui d’une Série 5, aux environs des 40 000 euros.

Pauline Ducamp

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS