L'Usine Aéro

[737 MAX] La FAA veut infliger une amende de 5,4 millions de dollars à Boeing

, , ,

Publié le , mis à jour le 13/01/2020 À 09H30

L'administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) a annoncé le 10 janvier qu'elle cherchait à imposer une amende de 5,4 millions de dollars à Boeing, à qui elle reproche de n'avoir rien fait pour empêcher le montage de composants défectueux sur ses avions 737 MAX.

[737 MAX] La FAA veut infliger une amende de 5,4 millions de dollars à Boeing
L'Administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) a annoncé vendredi qu'elle cherchait à imposer une amende de 5,4 millions de dollars à Boeing, à qui elle reproche de n'avoir rien fait pour empêcher le montage de composants défectueux sur ses avions 737 MAX.
© Boeing

Le 737 MAX, le modèle phare de Boeing, est cloué au sol depuis le mois de mars dernier, conséquence de deux catastrophes aériennes survenues en cinq mois qui ont fait au total 346 morts (189 en octobre 2018 dans l'accident d'un avion de la compagnie indonésienne Lion Air et 157 dans l'accident d'un avion de la compagnie Ethiopian Airlines en mars 2019).

Dans un communiqué émis le 10 janvier, la FAA annonce qu'elle entend infliger une pénalité civile de 5,4 millions de dollars à l'avionneur américain, accusé d'avoir monté des rails-guides des becs d'attaque non conformes sur 178 737 MAX. L'administration estime que Boeing "a échoué à superviser de manière adéquate ses fournisseurs afin de s'assurer qu'ils étaient en conformité avec le système d'assurance qualité de l'entreprise". Plus grave, l'avionneur "a sciemment soumis des avions à la certification finale de navigabilité de la FAA après avoir déterminé que les pièces ne pouvaient pas être utilisées en raison d'un essai de résistance raté", accuse l'agence.

En réaction à l'annonce de la FAA, Boeing s'est engagé à procéder à toutes les inspections et à tous les remplacements nécessaires sur l'ensemble de ses 737 MAX avant leur remise en service.

Début décembre, Boeing avait déjà écopé d'une amende de 3,9 millions d'euros pour avoir validé l'installation du même type de pièces défectueuses sur 133 Boeing 737 NG.

Avec Reuters (David Shepardson; version française Henri-Pierre André)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte