EDF: Grève reconduite contre Hercule, la production nucléaire baisse

PARIS (Reuters) - Le mouvement de grève contre le projet de réorganisation d'EDF a été reconduit dans certaines centrales nucléaires vendredi et se traduisait par une baisse de la production des sites concernés, selon la CGT et les données compilées par le gestionnaire des lignes à haute tension RTE.
Partager
EDF: Grève reconduite contre Hercule, la production nucléaire baisse
Le mouvement de grève contre le projet de réorganisation d'EDF a été reconduit dans certaines centrales nucléaires vendredi et se traduisait par une baisse de la production des sites concernés, selon la CGT et les données compilées par le gestionnaire des lignes à haute tension RTE. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Selon les données de RTE, le parc de centrales nucléaires françaises produisait 43.265 mégawatts (MW) vendredi à 9h00 contre 46.448 MW jeudi à la même heure, la baisse représentant l'équivalent de trois réacteurs environ.

La CGT a précisé que la baisse de production concernait un réacteur à Paluel et les deux unités à Penly, en Seine-Maritime, ce que confirment les informations diffusées par RTE.

Jeudi, le mouvement de grève a été suivi par près d'un tiers des effectifs d'EDF mais n'a pas entraîné de perturbations majeures en matière de production.

Le gouvernement finalise actuellement ses discussions avec la Commission européenne sur une réforme de la régulation du nucléaire français - avec potentiellement un volet sur l'hydroélectricité - qui s'accompagnerait d'une réorganisation d'EDF, connue sous le nom d'Hercule, censée améliorer les capacités d'investissement et de financement du groupe.

Hercule prévoit notamment une séparation entre le parc nucléaire existant d'EDF et une grande partie de ses activités liées aux énergies renouvelables, ainsi qu'une ouverture du capital de ces dernières, ce qui constituerait selon les syndicats un premier pas vers un démantèlement et une privatisation.

"Si le gouvernement pensait qu'enfermer les centres nucléaire de production d'électricité dans un mouroir était rassurant pour les agents, preuve est faite qu'il n'en est rien", a estimé vendredi Thierry Raymond, délégué syndical central CGT.

(Benjamin Mallet, édité par Nicolas Delame)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS