[Communiqué] Montpellier : l’entreprise Scop3 veut donner une nouvelle vie aux équipements professionnels

La start-up montpelliéraine Scop3 vient de lancer une plateforme pour assurer la gestion du recyclage du matériel de bureau.

Partager

Frédéric Salles, ancien cofondateur et dirigeant de Matooma, vient de lancer sa nouvelle entreprise, appelée Scop3. Implantée à Montpellier (Hérault), cette start-up propose une plateforme de recyclage dédiée aux achats responsables des entreprises. L’idée consiste à donner une nouvelle vie aux équipements professionnels tels que mobilier de bureau, lampes, machines, ordinateurs, claviers ou écrans. Tout le matériel que les entreprises n’utilisent plus sera ainsi récupéré pour être revalorisé. La crise sanitaire a largement contribué à propulser et généraliser le télétravail, amenant ainsi de nombreuses entreprises à revoir leur politique immobilière quant à leurs espaces de travail, ce qui est favorable aux activités de Scop3.

« De nombreuses entreprises redimensionnent leur outil de travail après la crise COVID. Elles vont développer le flex-office ou elles vont réduire les bureaux en instaurant du télétravail. Selon un sondage BFM, 74 % des Français veulent rester en télétravail, et 8 sur 10 veulent retourner au bureau entre deux et trois jours par semaine… La plateforme Scop3 va permettre aux entreprises de rapidement se séparer de leurs équipements plutôt que les stocker ou les donner à diverses associations, ce qui est contraignant à gérer », a souligné Frédéric Salles, fondateur de Scop3, dans le quotidien La Tribune.

Grâce à cette initiative, la start-up montpelliéraine souhaite générer des certificats d’économie carbone. « Les entreprises sont soumises à des engagements sur les économies carbone. Or le fait de donner du matériel ou d’acheter de la seconde main plutôt que du neuf génère des économies carbone », poursuit-il.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS