L'Usine Auto

La santé des constructeurs français et internationaux, les dynamiques des marchés tout autour du globe, les défis de la voiture plus connectée, plus électrique, plus autonome, moins polluante et les innovations technologiques qui émergent pour y répondre... Tout ce qu'il faut savoir sur l'industrie automobile est traité par nos journalistes et notre réseau d'experts.

Arnaud Montebourg condamne l'usine PSA d'Aulnay

Par  - Publié le
Arnaud Montebourg
© D.R. - Ministère du Redressement productif

Invité sur RTL ce mardi 5 février, le ministre du Redressement productif a jugé inévitable la fermeture de l'usine du constructeur automobile français à Aulnay-sous-Bois.

S'il continue à chercher des solutions pour les usines Petroplus de Petit-Couronne et de Goodyear à Amiens Nord, en revanche concernant la fermeture de l'usine de PSA à Aulnay, Arnaud Montebourg a baissé les bras. L'Etat n'a "pas trouvé d'autre solution",  "aujourd'hui, nous ne savons pas faire autrement", a déclaré le ministre du Redressement productif sur RTL, ce mardi 5 février.

Il a toutefois souligné qu'un "reformatage" du plan social, qui concerne quelque 3 000 salariés avait été demandé par l'exécutif. "Nous demandons à PSA que personne d'Aulnay et de Rennes (...) n'aille à Pôle Emploi (...) c'est-à-dire qu'on trouve des mesures de réindustrialisation sur les deux sites pour qu'il n'y ait pas de rupture du contrat de travail".

Une requête visiblement entendue par la direction de PSA. Son directeur industriel, Denis Martin, était interrogé au même moment sur Europe 1. "Vis-à-vis des personnes d'Aulnay, nous nous devons au regard de la crise qui frappe l'ensemble de l'automobile et plus particulièrement le groupe PSA (...), de leur proposer des offres d'emploi, leur proposer des solutions d'emploi adaptées à leurs compétences", a-t-il assuré.

Des offres d'emploi qui se trouveraient "bien sûr, dans le groupe, dans la mesure du possible". "Aujourd'hui, nous avons plus de 3.500 possibilités d'emploi, dont 1.300 en mobilité interne principalement sur le site de Poissy" (Yvelines, ouest de Paris), a-t-il ajouté, rappelant que le site d'Aulnay (Seine-Saint-Denis, nord de Paris) emploie actuellement 2.800 salariés.

"Nous avons mis en place des solutions adaptées à la mobilité interne, c'est-à-dire que dans le cas où la personne ne déménagerait pas, elle touche presque l'équivalent d'un an de salaire", a fait valoir Denis Martin.

Astrid Gouzik

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

4 réactions

Scoot Toujours | 06/02/2013 - 12H01

@JJack

Vouliez-vous parler de l'achat de 3000 scooters Kymco (Taiwanais) par la Poste ? La nouvelle a été rendue publique le vendredi 23 juillet 2010...

http://www.scooter-station.com/La-Poste-achete-3-000-scooters.html

Signaler un abus |  CITER

PatSnake | 06/02/2013 - 10H07

@JJack

1) d'où tenez-vous cette information? Il n'y en a aucune trace sur Internet!

2) De toute façon, les scooter Peugeot sont, à ma connaissance, sous-traités à un fabricant chinois depuis 2008!

Signaler un abus |  CITER

JJack | 05/02/2013 - 11H25

C'est le même Montebourg qui vient de commender 13 000 mobilette pour La Poste en Chine, au lieu de les commander chez Peugeot par exemple ! Bravo.

Signaler un abus |  CITER

Roosevelt 2012 | 05/02/2013 - 10H50

Montebourg a signé le Manifeste ROOSEVELT 2012 dans lequel on trouve des solutions éprouvées pour maintenir l'emploi en cas de mauvaise passe comme actuellement dans le secteur automobile (notamment la méthode allemande "Kurzarbeit")
Son attitude actuelle est incompréhensible, quitte à faire des déclarations tonitruantes sur différents sujets et à en subir ensuite les critiques, il pourrait au moins évoquer publiquement les solutions qu'il a soutenues il y a quelques mois.

Signaler un abus |  CITER

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous