Tous nos contenus

Retour vers la lune - 2019

Blue Origin et Lockheed Martin s'allient pour poser des astronautes sur la Lune dès 2024
Pour retourner sur la Lune, la NASA signe un contrat de près de 3 milliards de dollars avec Lockheed Martin
Le milliardaire Yusuke Maezawa démissionne pour préparer son voyage vers la Lune avec SpaceX
L'Inde échoue à devenir la quatrième nation sur la Lune... mais tout n'est pas perdu
Pour retourner sur la Lune, la Nasa se dote d'un nouveau supercalculateur
[En images] Une montre pour célébrer les 50 ans de la mission Apollo 11

TESTEZ GRATUITEMENT
L’ÉDITION ABONNÉ DE L’Usine Nouvelle

15 jours gratuits et sans engagement

J'en profite
visuel hors abonnement
"La Lune nous pousse à penser "out of the atmosphere"", confie Claudie Haigneré
Visitez les lieux d'alunissage des missions Apollo sans bouger de votre canapé
Le casque "Poly" de Neil Armstrong exposé à Londres
[En images] L'héritage technologique du programme Apollo dans l'industrie
L’Inde parvient à placer sa sonde spatiale en orbite lunaire
Le grand retour vers la Lune
[Vidéo] La NASA réussit un test crucial pour son retour vers la Lune
[En images] Trois leçons à retenir des astronautes du programme Apollo
[En images] Juin 1969, les derniers préparatifs avant le départ d'Apollo 11
[Sortie d'usine] La NASA et Boeing assemblent la fusée Space Launch System
[En images] Des étudiants imaginent des bases lunaires pour Airbus et l'agence spatiale européenne
"Il ne faut pas que la Lune soit un nouveau Far West générant plus de conflits que de promesses", selon Claudie Haigneré
De 2019 à 2028, la NASA dresse le calendrier du programme Artemis
[En images] Il y a 50 ans, Apollo 10 ouvrait la voie pour le premier pas sur la Lune

Retour vers la lune

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong devenait le premier homme à marcher sur la Lune. Cinquante ans après, la mission Apollo 11 a gardé son éclat, à la fois percée technologique et humaine. Les entreprises sont devenues des acteurs de référence et de nouveaux pays s’affirment dans le spatial mais l’horizon est le même : la Lune. En 2024, les États-Unis ont bon espoir de retourner sur notre satellite. Cette fois, il s’agit de s’installer durablement et de préparer l’exploration de la planète Mars.