Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination

MIREL SCHERER

Publié le

Lancer le diaporama
Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Quelques 1324 exposants de 38 pays ont présenté du 29 novembre au 2 décembre 2011 leurs solutions destinées à la conception/fabrication de produits nouveaux au salon Euromold à Francfort (Allemagne).

Photo 1/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Créée par des transfuges de Missler Software, la société GO2CAM commercialise en Asie le logiciel de FAO (fabrication assistée par ordinateur) GO2dental pour l’usinage et les applications dentaires (voir photo). En attendant le passage dans le domaine public de la licence pour le commercialiser en Europe.

Photo 2/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Les applications dentaires étaient omniprésentes au salon allemand. Réalisées avec des machines de fabrication additive ou avec des centres d’usinage comme celui à 6 axes de Cybaman.

Photo 3/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Le fabricant américain Asiga dévoilait sa machine d’impression 3D Pico Printer qui utilise une lampe UV LED pour chauffer la poudre plastique. Destinée aux applications dentaires, fabrication des bijoux ou des prothèses auditives, elle coûte environ 5200 euros.

Photo 4/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
La vitesse et la stabilité du processus des machines de fusion de poudre métallique d’Arcam, utilisées pour la fabrication directe des pièces complexes pour des applications aéronautiques ou médicales, ont été améliorées.

Photo 5/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Le constructeur chinois Tiertime exposait ses machines qui utilisent un procédé de fabrication similaire au FDM (fused deposition modeling ou deposition de fil chaud) de Stratasys. Les prix de ces équipements qui construisent des pièces en ABS, varie de 8 750 à 39 000 euros.

Photo 6/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Le système de fabrication additive du danois Blueprinter met en œuvre un procédé original de frittage sélectif de poudre polymère maison. Son prix : environ 7 500 euros.

Photo 7/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Les machines d’impression 3D low cost, dont certaines sont vendues en kit, prolifèrent. Ici celles distribuées en France par la société Multistation.

Photo 8/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Conçu par l’Institut Fraunhofer et la société Arnold, ce centre d’usinage 5 axes doté d’un laser à fibre de 500 W, mécanise le polissage des moules. Son prix : 450 000 euros.

Photo 9/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Cet hélicoptère autonome a été conçu dans le cadre du projet CompoLight qui a reunit des centres de recherches, des industriels et des sociétés de service en fabrication additive, dont l’entreprise française MBProto.

Photo 10/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Robot de service dont les composants ont été conçus par la société de service belge Materialise avec ses systèmes de fabrication additive.

Photo 11/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Les nouvelles imprimantes 3D de 3D Systems ProJet 1000 et 1500 (multicouleur) dont le prix varie de 10000 à 12500 euros.

Photo 12/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Ces objets présentés sur le stand de 3D Systems ont été conçus par un designer, fabriqués par un système de fabrication additive et peuvent être achetés en ligne.

Photo 13/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
La personnalisation facile de produits dont la complexité est quasi illimité est un des atouts de la fabrication additive. Ici un soutien-gorge fabriqué sur mesure en polyamide sur une machine de frittage d’EOS.

Photo 14/15 @

Euromold 2011 : la fabrication additive débride l’imagination
Comparaison entre une pièce de fonderie en aluminium pour EADS et sa fabrication additive en titane sur une machine de frittage d’EOS. Le gain de poids est de 65%.

Photo 15/15 @

Image précédente Photos de L'Usine Nouvelle par thèmes : aviation, spatial, défense, toutes les industries

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle