Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[DIAPORAMA] Les semi-submersibles en opération

JEAN-LOUIS SALQUE

Publié le

"Fluctuat Nec Mergitur" , flotte mais ne coule pas, cette devise de la ville de Paris pourrait s'appliquer  aux navires semi-submersibles. Cette technique plus sûre que le remorquage classique est éprouvée depuis des décennies, en effet le premier "remorquage à sec" a été effectué en 1973. Le principe est simple. Le navire de transport semi-submersible possède d’immenses ballastes qu’il remplit afin de s’enfoncer dans l’eau. Ceci permet à la charge (un bateau ou une plate-forme…) de se positionner au-dessus. Une fois la charge  positionnée et amarrée, les baltes sont vidés et la charge se trouve au sec prêt à être transportée. 

Lancer le diaporama

"Fluctuat Nec Mergitur" , flotte mais ne coule pas, cette devise de la ville de Paris pourrait s'appliquer  aux navires semi-submersibles. Cette technique plus sûre que le remorquage classique est éprouvée depuis des décennies, en effet le premier "remorquage à sec" a été effectué en 1973. Le principe est simple. Le navire de transport semi-submersible possède d’immenses ballastes qu’il remplit afin de s’enfoncer dans l’eau. Ceci permet à la charge (un bateau ou une plate-forme…) de se positionner au-dessus. Une fois la charge  positionnée et amarrée, les baltes sont vidés et la charge se trouve au sec prêt à être transportée. 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle