Ces usines que les candidats ont visitées

BARBARA LEBLANC |

Publié le

Lancer le diaporama
Ces usines que les candidats ont visitées

Le candidat de l'UMP et président sortant a choisi ce site pour sa première visite en tant que candidat. Une usine symbole selon lui de la possibilité de produire en France et vendre en Asie. C'est sur ce site, près de La Rochelle (Charente-Maritime), que sont assemblés les TGV du constructeur ferroviaire.

Photo 1/9 @Eric Ferreberg - AFP

Ces usines que les candidats ont visitées

Le candidat du Modem a choisi une PME qui conçoit et développe des capteurs pour l'aéronautique pour "défendre un coût du travail honorable". Un principe selon lui indispensable à la recherche, à l'innovation et à la création.

Photo 2/9 @Soazig de la Moissonière - Bayrou 2012

Ces usines que les candidats ont visitées

Le candidat du NPA a soutenu les salariés du site mosellan. Mais il n'est pas le seul. François Hollande est aussi venu à leur rencontre en février, promettant alors une proposition de loi sur l'industrie. Le candidat UMP Nicolas Sarkozy avait pour sa part promis de tout faire pour sauver le site dont les deux hauts-fourneaux sont à l'arrêt.

Photo 3/9 @Jean-Christophe Verhaegen - afp.com

Ces usines que les candidats ont visitées

A l'occasion d'un road-trip industriel en territoire de Belfort, le candidat du Front de gauche a déjeuné avec des salariés de l'usine Alstom. Jean-Luc Mélenchon a évoqué son programme industriel et économique : "le capitalisme financier ne sait pas prévoir ! Ils vous ont bien eu avec le coeur de métier. Vous en avez bouffé chez Alstom du cœur de métier !". Il faisait alors référence en particulier au risque de fermeture d'un atelier d'ailettes délocalisé en Pologne, en Suisse et au Mexique.

Photo 4/9 @S.Burlot

Ces usines que les candidats ont visitées

La candidate d'EELV s'est rendue le 13 ajnvier sur le site de l'Eure, qu'elle considère comme le plus moderne d'Europe. Elle conteste le fait de mettre les salariés au chômage, en fermant le site. Dans un entretien à L'Usine Nouvelle, elle affirme que "M-Real a bénéficié de 600 millions d’euros d’investissements en 2006, avec une mise aux normes écologiques. Les actionnaires finlandais ont décidé de la fermer et, en plus, de ne pas vendre".

Photo 5/9 @Kenzo Tribouillard - AFP

Ces usines que les candidats ont visitées

Après une visite à la centrale de Fessenheim, le candidat de Solidarité et Progrès a rencontré le 3 avril les salariés du site ECS Schindler à Illzach où 96 emplois sont menacés sur 123. D'après lui, il faut revenir à un système de crédit productif public avec une banque publique d’investissement.

Photo 6/9 @vidéo AFP

Ces usines que les candidats ont visitées

Le candidat de Debout la République a pris à parti le 4 avril dernier le directeur général de l'équipementier automobile situé à Beine Nauroy dans la Marne. Il a alors critiqué la suppression de 93 emplois dans cette usine au profit de sites situés en Hongrie et en Allemagne. Et ce, alors que le site français a bénéficié d'une aide de 500 000 euros pour se moderniser. 

Photo 7/9 @France 3

Ces usines que les candidats ont visitées

Tous les candidats, hormis Marine Le Pen, ont été conviés par l'intersyndicale à venir soutenir les salariés de la raffinerie normande. En janvier, la candidate de Lutte ouvrière a notamment critiqué Shell, ancien propriétaire du site, et a appelé les salariés de la raffinerie à se battre pour défendre leur site menacé de fermeture.

Photo 8/9 @Kenzo Tribouillard - afp.com

Ces usines que les candidats ont visitées

En janvier, aux portes de l'usine de PSA à Sochaux, la candidate du Front national s'est définie comme défenseur de l'emploi ouvrier. "Je viens délivrer le message que je souhaite protéger les Français de la concurrence déloyale", a-t-elle expliqué. Des suppressions de postes ont été annoncées par le constructeur automobile fin 2011.

Photo 9/9 @AFP

Image Suivante

Quelques jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, L'Usine Nouvelle propose de revenir en images sur les sites de production dans lesquels les candidats sont venus soutenir les salariés, ou simplement découvrir les innovations et savoir-faire des entreprises.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte