Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

JEAN-LOUIS SALQUE

Publié le

Vous vous demandez peut-être quel rapport il y a entre un camion et l'astronomie ? Eh bien, ce n'est pas un camion ordinaire - c'est un transporteur ALMA !

Lancer le diaporama
[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

Avec 20 mètres de long et 10 mètres de large, 6 mètres de haut, 28 roues et 130 tonnes à vide ce camion photographié le 8 février 2016, est l’un des deux véhicules spécialement construit pour transporter les 66 antennes qui forment le télescope ALMA (Atacama Large Millimeter.Array).

Photo 1/7 @©enrico sacchetti

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

Ces camions - celui-ci s'appelle Lore, son jumeau Otto - déplacent les antennes sur une route de 28 kilomètres du site de construction à seulement 3000 mètres d'altitude jusqu'au site du télescope environ 2000 mètres plus haut. Ils sont ensuite utilisés pour déplacer les antennes dans les diverses configurations qui correspondent aux divers modes d'observation du télescope.Robuste et résistant, comme il convient à un véhicule qui opère dans de telles conditions extrêmes, les transporteurs d'ALMA sont aussi des outils délicats et précis, capable de placer une antenne avec une précision millimétrique.

Photo 2/7 @

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

Une antenne ALMA en route depuis le site de construction sur le plateau de Chajnantor. Le véhicule porte soigneusement l'antenne d’un diamètre de 12 mètres et d’un poids d'environ 100 tonnes. Le parcours est de 28 km jusqu’au site d’observation, qui est à une altitude de 5000 m. L'antenne est conçue pour résister aux conditions climatiques difficiles à cette altitude, où l'air extrêmement sec et raréfié est idéal pour les observations de l'univers à des longueurs d’ondes  millimétriques et submillimétriques.

Photo 3/7 @

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

Les transporteurs ont une vitesse de pointe de 20 kilomètres par heure, ou 12 kilomètres par heure lors du déplacement des antennes. Même s’ils ne sont pas très rapides, leurs principaux atouts sont la sécurité et la précision de déplacement. Pendant le chargement et le déchargement d'une antenne, les transporteurs peuvent être actionnés par une commande à distance, qui permet au conducteur de se tenir à l'extérieur du véhicule et de garder un regard attentif sur sa machine.

Photo 4/7 @

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

C’est en 2007 que l’ESA a commandé à la société Allemande  Scheuerle dans le Land du Bade Wurtenberg ces deux machines. Beaucoup de défis ont été relevés lors de leur conception : systèmes  de freinage, dispositifs de sécurité afin de protéger les antennes lors de leurs déplacements. Le dossier du siège du conducteur est formé pour intégrer un réservoir d'oxygène nécessaire au pilote  à cette altitude. Les 2 moteurs diesel de 700 CV ne délivrent plus qu’une puissance de 450CV dans ces conditions d’air extrement raréfié

Photo 5/7 @

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

ALMA est un observatoire unique composé de 66 antennes et opérant dans la gamme de longueurs d'onde de 0,32 à 3,6 mm. 

Photo 6/7 @

[DIAPORAMA] Un camion pour l'astronomie

Le réseau principal comporte 50 antennes de 12 mètres de diamètre, utilisées ensemble comme un télescope unique – un interféromètre.

Photo 7/7 @

Image Suivante

Vous vous demandez peut-être quel rapport il y a entre un camion et l'astronomie ? Eh bien, ce n'est pas un camion ordinaire - c'est un transporteur ALMA !

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle