Des blobs dans l'espace ou des effets de l’impesanteur sur leur développement

JEAN-LOUIS SALQUE | | | |

Publié le

En collaboration avec le CNRS, le CNES propose à des élèves de mener des expériences sur les blobs, de curieux êtres unicellulaires. Les mêmes expériences seront menées dans la Station spatiale internationale par Thomas Pesquet. Ainsi, quatre blobs ont rejoint l'ISS et la mission "Alpha".

Lancer le diaporama

Ni animal, ni plante, ni champignon, le blob est un curieux être unicellulaire. S'il n’a pas de cerveau, le Physarum polycephalum est toutefois doté d’une capacité d’adaptation hors du commun. «  Dans l’espace, le blob va certainement  former des piliers, car il ne sera plus limité par la gravité  », explique Audrey Dussutour, directrice de recherche au CNRS. Peut-être verra-t-on des structures 3D de blobs dans l’espace ? Quelque 2000 expériences en simultané, donc à grande échelle, vont être réalisées par des élèves dans les établissements scolaires. Il y aura corrélation des résultats avec les essais réalisés par Thomas Pesquet dans la Station spatiale internationale.  

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte