Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Ludovic Dupin | |

Publié le

Lancer le diaporama
Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Pour l'assemblage de son éolienne marine – la plus puissante jamais conçue -, Alstom loue un atelier sur le port de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Cette usine temporaire emploie 40 à 50 personnes. C'est là que sont assemblées les premières nacelles de l'Haliade, baptisée du nom d'une nymphe de la mythologie grecque. En cas de succès dans l'appel d'offres lancé par le gouvernement, l'usine de fabrication serait établie à Montoir-de-Bretagne. Les résultats seront connus en avril 2012.

Photo 1/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Sept mois sont nécessaires pour assembler la toute première nacelle. Tout est parti de cette pièce circulaire, un joint dynamique, sur laquelle est monté l'ensemble des éléments. Les pièces de fonderie de base viennent d'Espagne et de Chine.

Photo 2/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

A ce stade, la nacelle assemblée représente un ensemble de 300 tonnes. Reste à fixer à l'avant (partie droite de la photo) le rotor de 150 tonnes. En haut, un Helipad permettra de déposer des ouvriers de maintenance.

Photo 3/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

A l'intérieur de la nacelle, se trouve la génératrice, fabriquée par Converteam à Nancy. A terme, si Alstom maintient son plan industriel, cet élément serait construit à Saint-Nazaire, dans l'une de ses quatre nouvelles usines. Alstom n'a pas construit d'usine en France depuis vingt ans.

Photo 4/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Déjà en place dans la chaine de fabrication, le rotor attend d'être relié à la nacelle. La marge de manœuvre pour ajuster les pièces est de 0,8 millimètre. Une fois l'ensemble fixé, une dizaine de jours de tests est prévu.

Photo 5/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Pascal Girault est le directeur de cette usine temporaire. Ingénieur mécanique issu de l'automobile, sa mission est de terminer l'éolienne d'ici au 9 mars 2012 pour qu'Alstom tienne ses délais. A terme, il devrait devenir directeur de l'usine pérenne de Saint-Nazaire.

Photo 6/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Au Carnet, à une vingtaine de kilomètre de Saint-Nazaire, Alstom installe les fondations et le mât qui porteront la nacelle. Le treillis (jacket), de 25 mètres de haut, ne sera pas utilisé en mer sur les champs français, Alstom ayant opté pour des mono pieux ou des fondations gravitaires.

Photo 7/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Depuis le ponton aménagé spécialement, on distingue à gauche les trois pâles livrées par le danois LM, à droite les deux sections de mâts qui restent à être fixés. La nacelle, quant à elle, sera fixée le 27 mars.

Photo 8/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Les pâles sont les plus longues construites à ce jour. Elles mesurent 75 mètres et pèsent 25 tonnes. Chacune est construite d'une seule pièce avec deux coques, assemblées par 8 tonnes de colle à déposer en moins de trente minutes.

Photo 9/10 @Ludovic Dupin - L'Usine Nouvelle

Découverte de l'éolienne marine Haliade, pièce par pièce

Si ce premier prototype de l'Heliade est assemblé à terre, Alstom prépare parallèlement l'implantation d'un deuxième modèle. Et cette fois-ci, en mer, au large de la Belgique.

Photo 10/10 @D.R. - Alstom

Image Suivante

C'est Alstom qui construit cette éolienne dont le premier prototype doit être terminé pour le 27 mars 2012. Le consortium EDF Energies Nouvelles et le Danois Dong Energy ont misé sur ce modèle pour remporter l'appel d'offres de 3 000 MW d'éoliennes en mer, lancé par le gouvernement français. Visite en images du chantier d'assemblage.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle