Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les "patrons des patrons" emblématiques

Julien Bonnet

Publié le , mis à jour le 03/07/2013 À 11H49

Lancer le diaporama
De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

Après-guerre, le Conseil national du patronat français (CNPF) est créé en lieu et place de l’ancienne Confédération générale de la production française (CGPF), dissoute par Vichy en 1940. Ancien chef d’entreprise, maire de Lyon, déporté en 1943 pour son soutien à la résistance, Georges Villiers devient en 1946 le premier président du CNPF. Il restera à la tête de l’organisation patronale jusqu’en 1966. Ses successeurs directs seront Paul Hevelin (de 1966 à 1972) et François Ceyrac (de 1972 à 1981).

Photo 1/6 @Ina

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

Yvon Gattaz fut intronisé président du CNPF en 1981 quelques mois après la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle. Fondateur avec son frère Lucien de l’entreprise Radiall qu’il dirigea jusqu’en 1993, Yvon Gattaz fut la voix du patronat face aux réformes du gouvernement socialiste comme les 39 heures ou la vague de nationalisations. Au moment de quitter le CNPF en 1986, il en devient président d’honneur. Son fils, Pierre Gattaz a repris la direction de Radiall en 1994 et est aujourd’hui candidat à la succession de Laurence Parisot.

Photo 2/6 @Ina

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

Après la présidence de François Perigot de 1986 à 1994, c’est Jean Gandois qui prend la tête du CNPF. Dirigeant chez Rhône-Poulenc de 1976 à 1982 puis chez Pechiney à partir de 1986, il démissionnera de l’organisation patronale en 1997 après l’adoption des 35 heures.

Photo 3/6 @Ina

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

A partir de 1997, Ernest-Antoine Seillière de Laborde dirige le CNPF, qui deviendra le Mouvement des entreprises de France (Medef) en 1998. Ancien haut-fonctionnaire, il exerça ensuite des fonctions dirigeantes au sein du groupe Wendel. En juillet 2005, il se retire pour laisser la place à Laurence Parisot.

Photo 4/6 @D.R.

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

En 2005, Laurence Parisot est élue présidente du Medef et devient ainsi la première femme à diriger une organisation patronale en France. Auparavant et après avoir dirigé le CEVIPOF de 1983 à 1985 et Louis Harris jusqu’en 1990, elle fut présidente de l’institut de sondage IFOF dont elle reste la vice-présidente. Elle est réélue pour un second mandat de trois ans en 2010 mais échouera en 2013 à modifier les statuts du Medef pour pourvoir briguer un troisième mandat.

Photo 5/6 @MEDEF - Flickr - C.C

De Georges Villiers en 1946 à Pierre Gattaz en 2013, les patrons des patrons emblématiques

Le 3 juillet 2013, Pierre Gattaz est élu président du Medef, 32 ans après son père. Le dirigeant du Groupement des fédérations industrielles et président de Radiall a su rassembler ses principaux rivaux lors de sa campagne. Au coeur de son programme : baisse des impôts, transfert de charges, flexibilité du travail et simplification réglementaire.

Photo 6/6 @Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Image Suivante

Alors que Laurence Parisot cède son siège à Pierre Gattaz, retour sur les présidents de l'organisation patronale de la naissance du CNPF en 1946 à aujourd'hui.

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle