Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Patrick Déniel | |

Publié le

Renault inaugure ce lundi 1er février sa première usine en Chine avec son partenaire DongFeng, à Wuhan, dans la province du Hubei. Il y démarre la production du Kadjar, lancé il y a tout juste un an en Europe. Un autre SUV devrait être produit rapidement à Wuhan, ainsi qu’un véhicule électrique prévu pour 2017.

Lancer le diaporama
[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

L’usine a démarré la production d’une version sinisée du Kadjar, lancé il y a à peine un an sur le marché européen.

Photo 1/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Le site, qui a nécessité un investissement de 870 millions d’euros, devrait produire 150 000 véhicules dès la première année. Mais sa surface de 95 hectares, devrait permettre d’accueillir rapidement une deuxième tranche de 150 000 véhicules. Voire une troisième…

Photo 2/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Le site emploie quelque 2000 personnes. 95 % des employés de l’usine (ici le contrôle qualité des véhicules dans le « test lab ») ont moins de 35 ans, tandis que l’âge moyen des salariés est de 25 ans.

Photo 3/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Une équipe de salariés effectue un contrôle qualité en sortie de presse. Si le site produit uniquement le Kadjar, il devrait accueillir un nouveau modèle d’ici la fin de l’année, un SUV de segment D.

Photo 4/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

De nombreux salariés de l’usine ont été formé l’an dernier dans les quatre usines de DFL, la coentreprise de DongFeng et Nissan en Chine. D’autres ont été formés chez Renault Samsung Motors en Corée, et d’autres dans les usines françaises de la marque au losange.

Photo 5/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Le taux d’intégration locale, c’est-à-dire le taux d’incorporation de composants fabriqués en Chine, dépasse les 80 %, assure-t-on chez le constructeur au losange.

Photo 6/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Le Kadjar, ici en cours de montage, a été « sinisé » : il est plus grand et doté de davantage d’équipements, comme un toit ouvrant et un interface homme-machine développé spécialement.

Photo 7/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

La caisse du Kadjar, en cours d’assemblage. Le segment des Sport Utility Vehicules (SUV) représente 5 millions d’unités, soit déjà 30 % du marché chinois, avec des ventes en hausse de plus de 50%.

 

Photo 8/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

L’usine, en phase de démarrage, produit actuellement une cinquantaine de véhicules par jour, mais devrait tourner à 30 véhicules par heure en rythme de croisière.

Photo 9/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

L’usine incorpore les dernières technologies Renault en matière de production, notamment dans la section « inspection et retouches » en peintures avec des lumières qui s’adaptent aux teintes des véhicules afin de mieux repérer les défauts.

Photo 10/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

L’usine travaille sur deux plate-formes qui devraient permettre à terme d’industrialiser quatre véhicules, dont le Kadjar, un SUV de segment D qui devrait être dévoilé dans les prochains mois, et une version électrique de la Fluence, qui sera produite à 15 000 exemplaires à partir de 2017.

Photo 11/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

Le département tôlerie emploie près de 200 personnes. L’atelier compte 139 robots, soit un taux d’automatisation de 49%.

Photo 12/13 @

[DIAPORAMA] Visite de la première usine chinoise de Renault

L’usine a été construite en un temps record. La joint-venture DongFeng Renault Automotive Company (DRAC) a été officialisée en décembre 2013, et les travaux ont démarré en janvier 2014.

Photo 13/13 @

Image Suivante

Renault inaugure ce lundi 1er février sa première usine en Chine avec son partenaire DongFeng, à Wuhan, dans la province du Hubei. Il y démarre la production du Kadjar, lancé il y a tout juste un an en Europe. Un autre SUV devrait être produit rapidement à Wuhan, ainsi qu’un véhicule électrique prévu pour 2017.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle