Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

Pauline Ducamp | |

Publié le

Lancer le diaporama
Salon de New Delhi : les modèles emblématiques
Cette petite berline tricorps fait partie des modèles le plus vendus en Inde. Les Indiens apprécient ce type de véhicule statutaire mais à prix raisonnable. La citadine à haillon est l'autre modèle à succès du marché, composé en grande partie de primo-accedànts.

Photo 1/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

Ce modèle est aujourd'hui la voiture la plus vendue en Inde. Elle fixe les canons pour le segment des véhicules à moins de 450 000 roupies (5 300 euros) qui représentent plus de 50 % du marché. Grace a elle, Maruti Suzuki est le premier constructeur du pays, avec 43,2% du marché. Cette Alto doit son "800" à sa puissance, 800cc, et son poids, 800 kilos, deux critères pour atteindre le succès commercial en Inde.

Photo 2/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

C'est la concurrente directe de l'Alto. Hyundai est le second constructeur du pays, et le seul occidental qui a réussi à s'implanter avec succès en Inde. Comme l'Alto, l'Eon mesure autour de 3,50 m de long. Lorsqu'ils dépassent les 4 mètres de longueur, les véhicules sont taxés à 24% au lieu de 12, d'où l'insistance des constructeurs sur la taille des voitures. Hyundai a écoulé, en 2013, 641 000 véhicules en Inde, Maruti-Suzuki presque 1,2 million.

Photo 3/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

C'est en fait la Logan dont Renault a cédé la licence de production au constructeur indien Mahindra. En 2008, le français avait d'abord fabriqué et commercialisé la Logan en son nom dans un coentreprise avec l’indien. Mais devant la mévente de la voiture (entre autres), Renault a abandonné la JV en 2010 pour relancer la marque seul. Mahindra continue de fabriquer la Logan, dans une version retravaillée. Il en a même fait une version électrique !

Photo 4/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

La production de la première voiture de Datsun a débuté cette semaine à Chennai. Nissan propose une base technique à faibles coûts (éléments de plateforme de Micra, moteur de Micra) tout en proposant des équipements propres à séduire le marché indien : couleurs flashy, vraie climatisation. Nissan reprend ici une part de l'équation industrielle de la gamme Entry de Renault. Datsun sera également disponible en Indonésie, Russie et Afrique du Sud cette année.

Photo 5/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

En dehors des petites citadines à haillon, le segment qui cartonne en Inde, ce sont les SUV. Ford a ainsi réussi fin 2013 le lancement de l'EcoSport. D'une capacité de production initiale de 40 000 voitures, l'américain compte rapidement atteindre les 180 000 unités. Modèle mondial, l'EcoSport offre des économies d'échelle importantes. Si le marché indien a plongé de 8% en 2013, le segment des SUV a cru de 4%.

Photo 6/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

C'est l'autre grande gagnant en 2013. Le Duster n'est pas ici un véhicule low-cost : il est positionné plutôt en haut de gamme. Renault l'a adapté au marché indien (siège plus incliné, climatisation à l'arrière) tout en profitant de la base technique peu coûteuse. La production du Duster est en outre localisé à plus de 80 % dans l'usine de Chennai au Sud de l'Inde, ce qui a permis de Renault de réduire les coûts. Résultat : un prix, lui aussi, plus bas que ce qu'aurait pu décider Renault au regard des équipements.

Photo 7/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

Malgré tout, les Indiens qui roulent en voiture restent minoritaires. Sur 1,2 milliard d'habitants, seulement 50 millions achètent réellement des voitures, estime Renault. Motos, triporteur ou quatre-roues sont donc monnaie courante. Bajaj, grand constructeur indien, présente ainsi un modèle proche de la voiture sans en être une, avec quatre roues et un moteur de 216cc.

Photo 8/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques
C'est le rickshaw typique des rues de Delhi. Avec Bajaj, Piaggio est aujourd'hui un des leaders de ce marché qui atteint plusieurs dizaines de millions d'unité par an.

Photo 9/10 @

Salon de New Delhi : les modèles emblématiques

Lancée en 2008, ce modèle ultra low cost devait motoriser les foules qui ne pouvaient se payer qu'un deux-roues. Elle fut cependant un échec commercial car jugée pas assez prestigieuse pour les clients. Tata en a lancé une nouvelle version en janvier, à 230 000 roupies minimum (contre 150 000 auparavant). Elle est plus équipée : Bluetooth et tablette habillent l'intérieur. Tata songe même à une boîte automatique avec un démonstrateur sur le salon.

Photo 10/10 @

Image Suivante

La douzième édition de l'AutoExpo de New Delhi a ouvert ses portes, mercredi 5 février. Petites citadines et SUV sont à l'honneur.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte