Le crossover en vedette à Sao Paulo

Pauline Ducamp | | |

Publié le

Lancer le diaporama
Le crossover en vedette à Sao Paulo
Le Japonais a conçu ce petit crossover de 3,85m de long avec des designers brésiliens et, sans donner de date précise, prévoit une production dans le pays. Le style reprend des éléments stylistiques du Juke et de la GT-R (entre autres), d’où certainement le surnom de ‘Baby Beast’ attribué par ses concepteurs. Nissan s’inscrit dans la tendance du crossover coupé, ouverte par Range Rover avec l’Evoque.

Photo 1/4 @

Le crossover en vedette à Sao Paulo
Comme son partenaire Nissan, Renault expose sur le Salon plusieurs études de crossover. Le constructeur présente le Captur et le DCross Concept. Ce dernier rappelle le Duster, avec une face avant plus musclée et un badge Renault sur la calandre. Avec un peu plus de 180 000 véhicules vendus depuis le début de l’année, le Brésil devient le second marché du Groupe Renault.

Photo 2/4 @

Le crossover en vedette à Sao Paulo
Cette étude de style se positionne sur le même segment que le Nissan Extreme avec 3,85 de long, une allure baroudeuse, une architecture robuste, le tout associé à des motorisations sobres. La filiation s’inscrit clairement dans celle du Tiguan. Le groupe allemand a également annoncé 3,4 milliards d’investissements au Brésil d’ici 2018, afin de renforcer sa présence dans le pays. VW possède 4 usines dans le pays.

Photo 3/4 @

Le crossover en vedette à Sao Paulo
Face à l’appétit des constructeurs allemands, le Coréen montre les dents et dévoile le HB20X. Mi crossover, mi compacte baroudeuse, ce modèle a été dessiné pour le marché brésilien et sera fabriqué dans la toute nouvelle usine de Hyundai, à Piracicaba. Garde au sol surélevée, moteur flexfuel, le HB20X sera commercialisé en début d’année prochaine.

Photo 4/4 @

Image Suivante

Sao Paulo (22 octobre – 04 novembre) monte dans la hiérarchie des salons automobiles, reflet de l’importance grandissante du Brésil dans les résultats des constructeurs mondiaux. Les annonces (nouvelle usine pour BMW, 3,4 milliards d’euros d’investissement pour VW) font pâlir d’envie les décideurs européens et le nombre de nouveautés n’a plus rien à envier aux raouts européens ou américains. Un format retient cette année l’attention : le crossover, prisé des consommateurs brésiliens.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte