Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

Antonin Bouchaud | | | |

Publié le

Lancer le diaporama
Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

D’une envergure et d’une hauteur de respectivement 97 et 24 mètres, le Hughes H-4 Hercules a été jusqu’à l’arrivée en 1969 du Boeing 747 le grand avion jamais conçu. Porté par le richissime et très controversé homme d’affaire Howard Hughes et appuyé par Roosevelt en personne,  ce projet onéreux s'est soldé finalement par un échec cuisant : trop lourd et sous motorisé, l’appareil n'a jamais véritablement pu s’envoler. Ce raté met fin aux ambitions commerciales et civiles de l’hydraviation.

Photo 1/6 @Wikimedia Commons

Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

Développé dans les années soixante pour répondre aux besoins de renouvellement de la flotte d’avions de transport de l’armée américaine, le C-5 Galaxy est à sa sortie le plus grand avion du monde. Il a été utilisé dans la plupart des conflits impliquant les Etats-Unis à l’image de la guerre du Vietnam, du Golf ou encore en Irak. Robuste et performant, il est toujours en service et constitue un chainon important de la force de projection de l’armée américaine.

Photo 2/6 @wikimedia commons

Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

Les années 1960 se sont caractérisées par une forte croissance économique dans toutes les économies développées démocratisant l'accès au transport aérien. Boeing a alors décidé de parier sur le transport de masse en imaginant un appareil à grande capacité et rayon d’action : le Boeing 747-100. D’une autonomie de 9000 kilomètres et pouvant accueillir près de 500 passagers en une classe unique, le 747-100 a révolutionné l’approche de l’aviation en permettant aux compagnies d’utiliser profitablement des gros porteurs sur des lignes commerciales. Régulièrement modernisé et toujours en service, son immense succès a aiguisé l’appétit de la concurrence…

Photo 3/6 @wikimedia commons

Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

La forme de son fuselage pour le moins inhabituelle et surprenante atteste en réalité de la fonction à laquelle cet avion est dédié : Airbus a conçu au début des années quatre-vingt dix l'A300-600ST, également appelé Beluga, dans le but de transporter les plus gros éléments de la structure de ses avions.  En effet, les centres de production principaux d'Airbus étant distribués dans toute l'Europe (France, Espagne, Allemagne, Angleterre), il y avait nécessité de créer un avion capable de réunir toutes les pièces de ce puzzle industriel dans les usines d'assemblage situées en Allemagne, France mais aussi en Chine et nouvellement aux Etas-Unis. Cependant, au vue de l'internationalisation progressive des fournisseurs d'Airbus et de l'allongement de distances de trajet, le Beluga ne suffit plus pour répondre aux besoins d'Airbus : l'avionneur européen refléchit ainsi à une "version Beluga" de l'A-330.

Photo 4/6 @wikimedias commons

Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

L’Antonov AN-225 est un appareil hors norme à bien des égards. De fait sa longueur record de 84 m mais aussi et surtout sa masse maximum au décollage de 640 tonnes le rendent unique dans le paysage aéronautique mondial. Développé en Ukraine dans le but de transporter les navettes spatiales soviétiques, il fut remisé dans un entrepôt après l’effondrement du régime communiste. Cependant, ses remarquables capacités de transport de FRET  lui permirent de reprendre du service. L’Antonov est ainsi utilisé pour le transport de charge volumineuse et encombrante tels des satellites ou des éléments de fuselage d’aéronefs.

Photo 5/6 @Wikimédia commons

Le Beluga d'Airbus, l'AN-225 d'Antonov et 4 autres géants du ciel

Airbus a rapidement tenté de contester le monopole dont disposait Boeing avec le 747 sur le segment lucratif des gros porteurs. Ainsi, les plus grosses versions de l’A-340 mises en service en 1997 avaient précisément pour but d’offrir une alternative au super jumbo de Boeing. Cependant, le succès n' a pas été au rendez-vous. Conscient de la nécessité de développer spécifiquement un appareil destiné au créneau des très gros porteurs capable d’emporter plus de 800 passagers sur de longues distances, Airbus s’est attelé dès le début des années quatre vingt dix au développement de ce qui allait devenir l’A-380. Haut comme un immeuble de huit étages, long comme un terrain de football et ayant nécessité un investissement de près de 20 milliards d’euros, l’A-380 est aujourd’hui le plus grand avion de transport civil en service.

Photo 6/6 @wikimedia commons

Image Suivante

Il semble bien loin ce jour de décembre 1903 durant lequel les Frères Wright réussirent à faire voler un avion d'à peine 300 kilos sur quelques dizaines de mètres à côté des véritables géants qui sillonnent aujourd'hui notre ciel. De l'hydravion H-4 Hercules de l'excentrique millionnaire Howard Hughes en passant par le gigantesque Antonov AN-225 jusqu' au pari de l'A380, revenons sur ces appareils qui ont marqué l'aviation par leurs dimensions.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte