L'offensive russe au Bourget

Antonin Bouchaud | | | |

Publié le

Lancer le diaporama
L'offensive russe au Bourget

Ce vol en groupe de chasseurs russes de sociétés différentes symbolise le nouveau départ pris par l'aviation russe. En effet, le retour de l’aéronautique russe passera par le consortium OAK regroupant les principaux avionneurs russes (Irkout, Soukhoï, MIG, Tupolev, Iliouchine, Yakovlev, Beriev). La mise en place de ce conglomérat est conséquente de la volonté du gouvernement russe de se mettre en ordre de bataille pour relancer son industrie aéronautique, aujourd’hui cantonnée à approvisionner son marché domestique.

 

Photo 1/6 @http://en.rian.ru/business/20121012/176575753.html/

L'offensive russe au Bourget

Le MS-21 de Irkout doit concurrencer Airbus et Boeing sur le marché des moyens courriers/moyens porteurs. Or le marché est porteur : selon les prévisions de Boeing, il représentera près de 25000 appareils pour les vingt prochaines années. L'appareil russe veut sa part de gateau. Il ambitionne de remettre en cause le duopole Airbus/Boeing qui détient la quasi-totalité du marché aérien civil concernant les biréacteurs de moyenne capacité.

 

Photo 2/6 @http://www.uacrussia.ru/en/

L'offensive russe au Bourget

Le SU-35 est la dernière évolution du SU-27. Incorporant les technologies d’avionique, de motorisation et d’armement de cinquième génération, le Soukhoï s’affirme comme un rival sérieux des Rafale, F-15 et autres Typhoon sur un marché déjà très concurrentiel. Il incarne le renouveau de l’aéronautique militaire russe après des années de disette et de ratés dus à d’importants problèmes de financement et des divergences techniques.

 

Photo 3/6 @http://www.sukhoi.org/eng/

L'offensive russe au Bourget

Après de longues années sans nouveautés, Yakovlev a enfin assuré son avenir avec le YAK 130 destiné aux entrainements ainsi qu’aux missions de chasse légère et de reconnaissance. Si selon les dires même du président de OAK, Mikhaïl Aslanovich Pogosyan, sa présence au Bourget n’est pas synonyme d’annonces de commandes, l’exposition du YAK 130 montre une fois encore la progressive diversification de l’offre aéronautique militaire russe.

 

Photo 4/6 @commons.wikimedia.org

L'offensive russe au Bourget

Fer de lance de la reconquête russe et largement appuyé par le président Poutine lui-même, le Soukhoï Superjet 100 est également présent au Bourget. Soukhoï présente en effet une version inédite d’aménagement intérieur de la cabine spécialement conçue pour la compagnie mexicaine Interjet nouvellement cliente de l’appareil. La présence du jet régional de Soukhoï au Bourget a aussi pour but de le relancer sur les marchés occidentaux.

Photo 5/6 @commons.wikimedia.org

L'offensive russe au Bourget

L'industrie russe présente également la dernière évolution de son puissant hélicoptère de combat anti-char nommé Kamov Ka-52 Aligator. Sa particularité première est son rotor contrarotatif, spécialité russe : le Kamov vole ainsi grâce à deux hélice superposées qui tournent dans le sens contraire l'une de l'autre. Le Kamov s’affirme comme la réponse de la Russie aux Etats-Unis et à leurs célèbres hélicoptères Apache.

 

Photo 6/6 @commons.wikimedia.org

Image Suivante

Alors que durant les années 1980, l'URSS était le premier producteur d'avions mondial, l'effondrement du régime soviétique a désorganisé l'industrie aéronautique russe. Ralentie par d'importants problèmes de financement et d'incessants conflits techniques, la production russe est devenue moribonde tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Cependant, depuis quelques années, grâce à l'implication du gouvernement, la Russie restructure petit à petit sa filière aéronautique et a récemment dévoilé des appareils à fort potentiel technologique. Le cinquantième salon du Bourget a ainsi été choisi par les russes comme vitrine de ce retour en force sur la scène mondiale.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte