Traquer le soleil. La grande barre métallique qui court sous les rangées de panneaux est un tracker. Elle permet aux panneaux de s’incliner sur un axe est-ouest pour suivre la course du soleil. Grâce à cette technologie, à l’altitude du parc (1700 mètres), à la pureté de l’air et la faiblesse des intempéries, le parc produit 35 % du temps, plus du double d'un champ situé dans le sud de la France.

Ludovic Dupin | | |

Publié le

Lancer le diaporama
[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Le plus grand parc d’EDF. Jeudi 1er décembre, EDF a inauguré son plus grand parc solaire dans le désert d’Atacama au Chili. La centrale solaire de Boléro s’étend sur 700 hectares, soit l’équivalent de 500 terrains de football. Elle affiche une puissance de 146 MWc. Elle a coûté 300 millions d’euros financés par l’électricien français et le japonais Marubeni.

Photo 1/6 @

[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Au milieu de rien. EDF a bâti ce parc dans un lieu très isolé. Le premier village est situé à 50km. L’activité la plus proche est une mine de cuivre de Glencore. Il a donc fallu construire une sous-station électrique (ici en photo) et une ligne haute tension pour évacuer l’énergie du parc. De plus, EDF a érigé une base de vie au milieu du désert pour accueillir les équipes dédiée à la construction, qui comptaient 280 personnes en moyenne (avec un pic à 500).

Photo 2/6 @

[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Une visite présidentielle. L’inauguration de ce parc a été faite en présence du PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy (à gauche). Outre le fait que le parc soit très important, il marque la première production d’EDF dans un pays dont il était absent il y a encore deux ans. Le parc Boléro n’est qu’une première pierre avant de nouveaux actifs solaires, éoliens et gaziers que l’entreprise française va bâtir dans l’Etat sud-américain.

Photo 3/6 @

[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Un demi-million de panneaux. Le parc compte 475 000 panneaux photovoltaïques fournis par Canadian solar et Jinko. Il a fallu 16 mois pour les assembler. EDF a dû développer un système de nettoyage pour se débarrasser des poussières et du sable.

Photo 4/6 @Ludovic Dupin

[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Traquer le soleil. La grande barre métallique qui court sous les rangées de panneaux est un tracker. Elle permet aux panneaux de s’incliner sur un axe est-ouest pour suivre la course du soleil. Grâce à cette technologie, à l’altitude du parc (1700 mètres), à la pureté de l’air et la faiblesse des intempéries, le parc produit 35 % du temps, plus du double d'un champ situé dans le sud de la France.

Photo 5/6 @Ludovic Dupin

[Diaporama] Chili, le paradis du photovoltaïque
Le Chili en transition accélérée. Depuis trois ans, le Chili s’est engagé dans une vaste transformation de son mix énergétique qui comptait essentiellement du fioul, du charbon et du gaz. Le gouvernement s’est fixé pour objectif d’attendre 70 % d’éolien et de solaire en 2025. Pour EDF, le Chili est l’opportunité de se diversifier dans les nouvelles énergies et de s’internationaliser.

Photo 6/6 @Ludovic Dupin

Image précédente Image Suivante
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte