Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt

| | | |

Publié le

Lancer le diaporama
Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
13 heures, le Prix Goncourt est officiellement attribué à Alexis Jenni pour son roman "L'art français de la guerre". Vers 21 heures, l’impression de son livre est lancée, afin que les premiers exemplaires soient dès le lendemain matin en librairie.

Photo 1/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
Tout commence par la fabrication des pages du livre avec des caractères en résine. Une fois prêtes, ces pages sont fixées sur un long support appelé "ceinture".

Photo 2/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
La "ceinture" du Goncourt est prête pour l’installation sur la ligne de production.

Photo 3/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
L’imprimeur avait déjà pris soin de préparer une ceinture en avance pour une future réimpression.

Photo 4/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
La ceinture est installée sur la ligne. Elle permet d’imprimer environ 120 000 exemplaires.

Photo 5/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
Ces bobines de papier, pesant plusieurs centaines de kilos chacune, vont servir à imprimer le Goncourt. Gallimard avait réservé plusieurs tonnes de papier, au cas où…

Photo 6/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
Six personnes travaillent sur la ligne, qui va tourner en continu jusqu’au matin pour imprimer plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires commandés par Gallimard.

Photo 7/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
Firmin Didot, qui appartient au groupe CPI, imprime entre 19 et 20 millions d’exemplaires par an.

Photo 8/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
La découpe des pages se fait à la machine avec précision et rapidité. L'opération dégage une fine poussière blanche.

Photo 9/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
La couverture du Prix Goncourt 2011 est imprimée chez un autre prestataire. L’imprimeur les attend, ainsi que les bandeaux au sigle du Goncourt, pour lancer l’impression du livre.

Photo 10/11 @

Au coeur de l'imprimerie du Prix Goncourt
Selon l’institut GFK, les derniers prix Goncourt se sont vendus en moyenne à 400 000 exemplaires.

Photo 11/11 @Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Image Suivante

Alexis Jenni a reçu hier, mercredi 2 novembre 2011, le prix Goncourt pour "L’art français de la guerre". En fin d’après-midi, quelques heures à peine après cette annonce, L’Usine Nouvelle était chez l’imprimeur Firmin-Didot, au Mesnil-sur-l'Estrée (Eure), qui relançait en urgence une impression du livre.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle