• Suggestion d’offres
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
  • Suggestion de catégories
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
  • Suggestion d'entreprises
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
Devenir exposant
Comment ça marche ?
Par téléphone

Contactez notre équipe au 01 77 92 92 34

Aide
Une question ? Consultez notre FAQ
Comment ça marche ? Notre service en détail
Par téléphone

du lundi au vendredi, 9h-18h 01 77 92 99 79

Mon compte

Les actualités de KEYENCE

« Des caméras efficaces pour les applications Track&Trace »

24 octobre 2016

Capteurs de vision, détection
Des caméras efficaces pour les applications Track&Trace

Inscrire à haute cadence un numéro unique sur une boîte de médicament et vérifier
que le code a été correctement reporté réclament des solutions de vision performantes.
L’éditeur de logiciel de gestion de données uniques Adents atteste que les caméras de
la gamme CV-X de Keyence sont à la hauteur d’un tel défi.

La contrefaçon ne touche pas seulement les marchés
de la cosmétique, du prêt-à-porter et de la maroquinerie de luxe.
Les médicaments, produits autrement plus sensibles, sont également
concernés par ce fléau. Si bien que les organismes gouvernementaux
ont décidé la mise en place de législation pour
combattre ce phénomène et protéger le consommateur. Certains
pays élaborent des stratégies particulières. Mais d’une manière
générale toutes sont basées sur le principe des identifiants ou
de codes de produits uniques pour l’emballage individuel afin de
permettre l’authentification du produit. En Europe et aux États-
Unis, l’identification d’un produit par son numéro unique devra
être opérationnelle en 2018. L’objectif est de connaître le parcours
du produit depuis sa fabrication jusqu’à sa vente en pharmacie.
L’enjeu est donc de mettre en place des systèmes Track&Trace
de génération de codes uniques, des moyens de les vérifier et
des bases de données sécurisées interconnectés accessibles par
différentes entités (fabrication, logistique, organismes sanitaires,
répartiteurs, pharmaciens, etc.). Le processus met en oeuvre une
solution logicielle capable de créer et gérer des codes uniques.
Ceux-ci sont transmis aux équipements chargés de leur impression.
Une fois imprimés ces codes sont lus pour vérifier qu’ils
sont lisibles et s’ils sont conformes à ceux qui ont été fournis. Les
outils logiciels disponibles gèrent également les codes non utilisés
suite à un problème de fabrication ou un défaut d’impression.
 
Adents, éditeur depuis 2007 de solutions logicielles pour l’identification
de produits et la traçabilité unitaires, s’est fait une place sur
ce marché où il connaît une forte expansion. 175 lignes de production
exploitent sa plate-forme logicielle. La société française a
également développé une solution répondant aux spécificités du
marché pharmaceutique : paramétrable et ouverte aux échanges
avec différents équipements et logiciels assurant le pilotage de la
production (MES, supervision, ERP), elle est capable de gérer les
numéros de série uniques, de traiter des données multiples, et
de fournir toutes les combinaisons parents/enfants c’est-à-dire
lier toute palette ou carton avec son contenu. « Nous sommes
des spécialistes de la gestion et de la sécurisation des échanges
de données. Notre solution comprend toutes les fonctionnalités
nécessaires aux applications de sérialisation. Elle se paramètre
en fonction des pays, des standards et des caméras utilisées »,
rapporte Jean-Luc Lasne, chargé du développement d’Adents au
travers de partenariats.
 
Générer et gérer des codes uniques, les historiser et les tracer
de manière fiable sont donc les missions essentielles de ce logiciel.
Mais juste après l’impression, des caméras s’assurent que le
code imprimé est lisible et valide. Les lignes de fabrication pharmaceutiques
opérant jusqu’à 350 coups par minutes, les caméras
doivent être à même de réaliser et traiter jusqu’à 5 images
par seconde. « Les performances des caméras sont primordiales.
Keyence fait partie des constructeurs qui proposent des caméras
qui répondent aux exigences de ces applications de sérialisation »,
indique Jean-Luc Lasne.
 
Les systèmes de vision de la gamme CV-X de Keyence sont en
effet capables d’opérer à très hautes cadences. Elles offrent aussi
un dispositif d’éclairage à LED rouge ajustable par segments qui
contribue à l’efficacité de la solution. De plus, les caméras sont
simples à utiliser. Lors d’un changement de format, les nouveaux
paramètres sont chargés sans nécessiter de réglage ou d’opération
manuelle. L’opérateur n’a pas à intervenir.
Une grande variété de caméras matricielles couleur et monochromes,
offrant une résolution maximale de 21 mégapixels, est
en effet disponible pour une adaptation à toute vitesse de ligne
de production et contrainte d’intégration. De plus, Keyence dispose
d’une gamme de caméras haute résolution et d’une grande
profondeur de champ qui leur permet de contrôler en une seule
prise de vue le code inscrit sur tous les étuis conditionnés dans
un carton pendant la phase d’agrégation.

Pour découvrir les autres produits Keyence, consulter notre site...
www.keyence.fr

KEYENCE FRANCE S.A.
11 avenue Dubonnet 92400 COURBEVOIE
Tél. : +33 (0)1 56 37 78 00 - Fax : +33 (0)1 56 37 78 01
e-mail : info@keyence.fr
« Des caméras efficaces pour les applications Track&Trace »
Contacter le fournisseur

KEYENCE, PRESENT SUR LE SALON SIANE TOULOUSE DU 18 AU 20 OCTOBRE 2016

12 octobre 2016

Capteurs de position laser
COMMUNIQUE DE PRESSE KEYENCE
SIANE TOULOUSE OCTOBRE 2016
KEYENCE sera présent au SIANE TOULOUSE 2016.
 
Nos systèmes de contrôle, de mesure et de marquage seront présentés sur notre stand :
Projecteur de profil à Contrôle dimensionnel 2D
Microscope Numérique à Analyse et observation 3D
Système de vision industrielle à Contrôle d’aspect en ligne
Capteur à Détection, différenciation de pièces
Système de mesure à Contrôle en ligne 2D/ 3D
Marqueur laser à Marquage de codes et traçabilité
 
Vous découvrirez aussi en avant-première notre dernière technologie : la machine de mesure tridimensionnelle guidée par la réalité augmentée !
Cette machine alliant haute précision et simplicité d’utilisation s’adapte à de nombreuses applications de métrologie.
 
C’est l’occasion de venir tester nos systèmes et de poser vos questions à nos équipes d’ingénieurs technico-commerciaux présents sur place.

Rendez-vous les 18-19-20 octobre dans le Hall 4 Stand KEYENCE 4L03.


KEYENCE, PRESENT SUR LE SALON SIANE TOULOUSE DU 18 AU 20 OCTOBRE 2016
Contacter le fournisseur

Le Microscope Keyence VHX-5000 : des images 2D&3D de haute qualité disponibles rapidement pour illustrer les défaillances

02 août 2016

Microscope Acoustique

Le Cetim est un leader français historique dans l'analyse de défaillances des systèmes mécaniques. Les industriels de tous les domaines depuis la microélectronique jusqu'au nucléaire en passant par l'horlogerie lui confie des missions d'expertise et d'analyse de défaillance d'une grande diversité de produits grands publics ou d'équipements industriels tels que des broyeurs, des grues, des appareils à pression, etc. « Lorsqu'une pièce ou un système présente une défaillante en service, notre rôle est d'aider les industriels à comprendre les causes de ruine, réparer et remettre si nécessaire en exploitation. Dans certains cas de figure, une reconception peut également être nécessaire en adéquation avec les conditions de service et le mode de défaillance observé. », explique Jacques Saindrenan, ingénieur Soudeur au pôle assemblage du Cetim.

Auparavant, les défauts sur les assemblages de structures métalliques étaient relevés à l'aide de microscopes métallographiques ou des binoculaires. Mais les ingénieurs et techniciens du Cetim était souvent confrontés à des problèmes de brillances ou de surexposition. « On identifiait des zones ou défauts significatifs au travers des microscopes optiques mais lors de l'acquisition numérique de ces images, le rendu était inexploitable ou peu résolu par rapport à l'observé », se souvient Jacques Saindrenan. Une démonstration du VHX de KEYENCE a convaincu le Cetim de l'efficacité de ce microscope numérique. 


« Son logiciel de traitement d'images règle et gomme tous les problèmes de brillance et de surexposition. Le VHX permet de localiser un défaut (porosité, fissure, etc.) en quelques secondes. Nous obtenons une image nette avec beaucoup de contraste présentant un rendu correspondant exactement à celui de la surface observée », assure Jacques Saindrenan. 

Une profondeur de champ de 20 à 40 mm rend également possible l'analyse de pièces non planes. Le VHX est employé pour des analyses métallographiques et fractographiques. Il assure la détection de défaut de quelques micromètres à plusieurs centimètres. Autre avantage pour le Cetim : il peut être déployé sur site afin de réaliser rapidement une pré-analyse de morphologie de défauts. Ce qui est très pratique lorsque l'équipement défaillant ne peut être découpé ou démonté. L'analyse de défaillance sur le terrain était auparavant plus délicate. Les experts du Cetim réalisaient des répliques des surfaces défaillantes pour les interpréter en laboratoire. 

« La capacité du VHX à fournir des images 2D et 3D a révolutionné nos métiers », ajoute Jacques Saindrenan. « L'algorithme de traitement d'images très performant délivre en quelques secondes une image 3D sans effet de bord, de vignettage ou de lumière sur les images assemblées. Avant l'utilisation du VHX, nous décrivions les défauts que nous observions sans pouvoir les illustrer avec pertinence. Nous fournissons ainsi à nos clients des rapports avec des illustrations 2D ou 3D, montrant par exemple un défaut sur une soudure, compréhensibles et exploitables par tous, spécialistes ou pas. Il n'y a plus matière à discussion ». 

Enfin, le microscope numérique de KEYENCE enregistre toutes les informations relatives à la prise d'images dans le fichier jpeg. Ce qui permet de retrouver les mêmes paramètres de réglage du VHX pour les affaires récurrentes. Selon Jacques Saindrenan, une autre force du système est d'offrir la possibilité de transmettre des photos pour leur exploitation ultérieure. Grâce au logiciel de visualisation fourni par KEYENCE, les clients du Cetim peuvent exploiter les images prises par le VHX pour réaliser des mesures et/ou les commenter. 

Aujourd'hui, une dizaine de microscopes numériques KEYENCE sont exploités au sein des différents laboratoires du Cetim.

Le Microscope Keyence VHX-5000 : des images 2D&3D de haute qualité disponibles rapidement pour illustrer les défaillances
Contacter le fournisseur

La série XM de Keyence: la nouvelle machine à mesurer 3D

27 juillet 2016

Mesure 3D
La nouvelle machine à mesurer 3D de la série XM de Keyence met la mesure tridimensionnelle à la portée de tous.

Plus compacte, moins coûteuse, plus simple d'utilisation qu'une machine à mesurer classique, cette solution innovante peut être employée partout et par tous. S'appuyant sur une caméra et une sonde portative dotée d'un palpeur, les mesures se font sans aucune contrainte, guidées à l'écran par une interface de vision à réalité augmentée.
La série XM de Keyence: la nouvelle machine à mesurer 3D
Contacter le fournisseur

LV Neo - Détecteurs laser de présence/absence

25 juillet 2011

En plus de ses performances uniques, cette nouvelle Série offre un paramétrage simple.

Cette nouvelle série se distingue par la simplicité de sa méthode de réglage. Lors de l’utilisation d’un modèle de barrage, les réglages de sensibilité sont réalisés avec une simple pression du bouton PRESET. En mode réflexion, il suffit d’appuyer une fois lorsque la cible se présente et une fois sans la cible pour réaliser le calibrage en fonction des différents états. Le mode polarisé est aussi possible.

 

L’affichage a été simplifié : tous les capteurs indiquent soit la valeur 0, soit la valeur 100. Auparavant, chaque capteur indiquait une valeur de consigne dépendant de la quantité de lumière reçue. Comme un opérateur peut difficilement se souvenir de toutes les valeurs de chaque détecteur, le LV Neo permet de repérer un problème de détection bien plus facilement.

 

Plusieurs fonctions facilitent le paramétrage : Mode Détection de chute, Mode Réglage en pourcentage, Mode Annulation de l’arrière plan du modèle en réflexion ou Mode Détection de zone.

 

Le calibrage automatique assure la stabilité de détection.  Même si des salissures ou des débris entraînent une diminution de l’intensité lumineuse affichée, la fonction DATUM détecte automatiquement les modifications et rétablit l’état initial d’affichage, conservant ainsi une stabilité de fonctionnement.

 

Autre nouveauté, le mode MEGA fournit une intensité lumineuse de classe équivalente à la Classe 2 tout en maintenant une sécurité laser de CEI Classe 1, ces capteurs peuvent être intégrés sans protection particulière.

 

La gamme LV Neo est très large. Par exemple, la portée peut atteindre 35 mètres en mode MEGA et le temps de réponse est de 80 ?s en mode HIGH SPEED. Des modèles miniaturisés sont proposés ainsi que plusieurs tailles de faisceaux. De fait de sa miniaturisation, sa largeur d’options et sa résistance aux environnements sévères, ce capteur est très simple à intégrer.

 

Les modèle FS NEO (fibre optique) et PS NEO (fibre optique) utilisent les mêmes principes et les mêmes fonctions. Keyence offre donc une gamme complète de détecteurs de présence/absence entièrement cohérente. Cela permet de choisir le meilleur modèle pour son application sans avoir à apprendre à chaque fois le fonctionnement d’un nouveau capteur. Les contrôleurs sont identiques.

LV Neo - Détecteurs laser de présence/absence
Contacter le fournisseur

Trouvez vos prestataires

Faites votre demande, puis laissez nos équipes trouver pour vous les meilleures offres disponibles.

Trouvez vos futurs clients

Référencez vos produits et services pour améliorer votre présence sur le web et obtenez des demandes qualifiées.