• Suggestion d’offres
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
  • Suggestion de catégories
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
  • Suggestion d'entreprises
  • 0 résultat. Vouliez-vous dire ?
Devenir exposant
Aide
Mon compte

Les actualités de INFODIP

Comment choisir votre disque SSD?

20 juin 2014

Bien qu’offrant de nombreux avantages, choisir un disque SSD relève aujourd’hui du parcourt du combattant.

Le nombre de marques et de modèles disponibles sur le marché est exponentiel. Avec des documentations souvent « floues », rendant les comparaisons quasiment impossibles, il est extrêmement difficile de faire un choix. Avec une approche est différente de celle d’un disque dur, faire un choix uniquement basé sur un prix est risqué…

Comment conduire votre choix ?

 

1 – DETERMINER LA CATEGORIE DU PRODUIT SELON SON ENDURANCE ou nombre de cycle d’écriture supporté durant toute sa vie.

Identifier l’usage

Vous devez tout d’abord identifier la façon dont vous allez utiliser votre disque.

  • Ecriture intense. Exemple : computing, caching.

Un SSD pouvant atteindre des niveaux d’E/S supérieurs à 30K E/S par seconde, il est souvent utilisé pour faire du caching de données.

  • Ecriture moyenne (serveur)
  • Ecriture faible (plus de lecture que d’écritures)

Evaluer le nombre d’écritures par jour.

Grâce aux outils software disponibles à travers les OS, vous pourrez connaître le niveau de cycle d’écriture généré par vos applications.

Attention, bien différencier le volume total de vos fichiers stockés sur le SSD. Par exemple, vous pouvez rafraichir un même fichier de 100 Ko,  plus  de 1000 fois par jour.  Soit un volume écrit total de 100 000 Ko, ou 100 Mo.

 

2 – DETERMINER LES PERFORMANCES RECHERCHEES

Il est nécessaire de choisir l’interface adéquate.

D’un mauvais choix peut résulter une limitation de la bande passante et par conséquent, une baisse caractéristique des performances attendues.

  • Interface SATA (disponible en 6Gbs) => 500 MB/S
  • Interface SAS (disponible en 12Gbs) => 800 MB/s
  • Interface PCI-express (disponible en 40Gbs à travers le bus X8 Gen.2) => 1800 MB/s

 

3 – DETERMINER LE SERVICE ATTENDU

Il faut interpréter correctement la Garantie fabricant.

Les garanties des disques SSD ont chez certains fabricants une double lecture (souvent écrit en tout petit) :

  • Garantie en nombre de mois
  • Garantie en nombre d’écritures

Votre disque SSD est garanti X mois ou X écritures. C’est le premier des 2 chiffres atteints qui clos la garantie (on peut faire le parallèle avec une voiture et le nombre de km parcourus).

 

4 – PETIT CALCUL

En conclusion, pour vous aider, faites le calcul suivant :

Nous prenons pour l’exemple des deux modèles Intel® S3500 (qui supporte 0.3 X sa capacité en écriture par jour) et Intel® S3700 (qui supporte 10 X sa capacité en écriture par jour) et ce pendant 5 ans.

Vous avez besoin de 60Go de données utiles.

Vous savez que vous allez écrire un volume total de données de 100Go chaque jour sur ce SSD.

Deux choix :

  • Vous choisissez un disque de 120Go avec capacité d’écriture X 10 par jour  (S3700)
  • Vous choisissez un disque de plus de  300 Go avec capacité d’écriture X 0.3 par jour  (S3500)
  • Au résultat, vous pourrez constater que ce n’est pas forcément le disque le plus cher qui est le plus coûteux.

    Evidemment, chaque fabricant possède ses propres caractéristiques qui doivent être vérifiées attentivement. Le nombre d’écriture possibles diffèrent selon les fabricants. Cette notion d’endurance est indispensable pour faire un choix sérieux.

    Pour la bonne pratique, nous vous conseillons d’utiliser un disque de capacité double de celle initialement nécessaire.

    Comment choisir votre disque SSD?
    Contacter le fournisseur

    Quelle est la différence entre les disques Desktop et disques Entreprise?

    20 mai 2014

    Le disque dur est un composant majeur du PC puisqu’il contient toutes les informations stockées ainsi que le système d’exploitation.

    Il est donc important, sinon primordial, qu’il soit dimensionné pour l’utilisation  qui en sera faite.

    Les questions à poser :

    L’utilisation :

    • le(s) disque(s) sera-t-il utilisé 24h/24h, 7 jours/7 ou bien le système sera-t-il éteint chaque soir pour être rallumé le matin suivant ?
    • Les disques sont-ils  utilisés en RAID ?

    L’environnement :

    le disque dur est il seul dans le système (ou en nombre réduit, 2 ou 3 disques) ou bien travaille-t-il en batterie (5, 6  disques et plus) ?

    Les réponses :

    L’utilisation :

    Pour une utilisation journalière, avec arrêt du système le soir et remise en route le matin, les disques « desktop » sont parfaitement adaptés.

    Pour une utilisation intensive, 24x7, le choix doit impérativement porter sur les modèles « entreprise ». Ces versions ont été développées pour travailler sans interruption. Un disque « entreprise » peut fonctionner pendant plusieurs années sans jamais avoir été arrêté. ils sont généralement garantis 5 ans. 

    Utilisé en RAID, là encore, il faut choisir les modèles « entreprise ».

    Seuls ces derniers possèdent les caractéristiques requises pour dialoguer avec le contrôleur RAID.

    En effet, en cas de survenance d’un problème mineur sur le disque, un disque « desktop » ne va momentanément plus répondre afin de corriger l’erreur.

    En conséquence, le contrôleur RAID va déclarer le disque « HS ». Une intervention SAV est pratiquée pour changer le disque alors que si on arrête puis redémarrer le système, le disque réapparaîtra et l’erreur aura disparu.

    Au contraire, un disque « entreprise » va dialoguer avec le contrôleur RAID qui prendra en compte le problème temporaire du disque. Aucune erreur RAID ne remontera et le système poursuivra son travail de façon transparente.

    L’environnement :

    La multiplication du nombre de disques durs dans un système va générer un phénomène de vibration, plus ou moins important selon le nombre d’unités de disques. Ces vibrations peuvent générer des effets pervers sur la qualité des données inscrites sur les disques, et sur les performances générales du système.

    La technologie de « compensation des vibrations »  embarquées sur les disques « entreprise » permet de compenser et corriger les écarts de positionnement  provoqués par ces lesdites vibrations.

    Justification des écarts de cout :

    Système antivibratoire embarqué.

    Durée de la garantie 5 ans au lieu de 3.

    Fiabilité plus élevée  MTBF 1.5 /2 Millions d’heures en fonctionnement 24x7 à 100% d’utilisation pour les disques Enterprise  – contre 750 000 heures en fonctionnement 8h/j  à 25% pour les versions Desktop.

    Cet écart de cout est largement compensé dans le temps par un minimum d’intervention  SAV et une augmentation de la confiance auprès de vos clients.

    Quelle est la différence entre les disques Desktop et disques Entreprise?
    Contacter le fournisseur
    Trouvez vos prestataires Faites votre demande, puis laissez nos équipes trouver pour vous les meilleures offres disponibles.
    Trouvez vos futurs clients Référencez vos produits et services pour améliorer votre présence sur le web et obtenez des demandes qualifiées.