Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Xavier Duportet, l'homme qui conçoit les antibiotiques du futur, jeune innovateur de l'année

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Pour la troisième année consécutive, la MIT Technology Review remet ses prix des Innovateurs français de moins de 35 ans. Au milieu d'une sélection de haut niveau, le fondateur d'Eligo Bioscience, Xavier Duportet, a tiré son épingle du jeu.

Xavier Duportet, l'homme qui conçoit les antibiotiques du futur, jeune innovateur de l'année © François Tancré

Quelque 150 candidats pré-sélectionnés par un panel d'influenceurs français, 10 profils exceptionnels mis en avant, 1 lauréat qui intègrera peut-être la liste mondiale des innovateurs de l'année : la MIT Technology Review, revue de la prestigieuse université de Boston, sélectionne la crème de la crème des entrepreneurs français dans son concours annuel des innovateurs de moins de 35 ans. L'édition 2015, la troisième organisée en France, confirme le très haut niveau de cette compétition, avec des projets alliant utilité sociale, haut potentiel de business et vision avant-gardiste.

les "eligiobiotiques", voie d'avenir

Le projet de l'innovateur de l'année 2015, Xavier Duportet, s'appuie sur ces trois piliers. Ce docteur en biologie synthétique, diplômé du MIT et de l'Inria, met au point des techniques d'édition génétique permettant de fabriquer des antibiotiques "intelligents" de nouvelle génération. "Actuellement, les antibiotiques que nous utilisons sont des armes de destruction massive, qui ont un effet pervers : rendre les bactéries plus résistantes et réduire les défenses immunitaires, résume l'entrepreneur de 27 ans. On cherche à inventer des "francs-tireurs", des antibiotiques "smart", programmables, capables d'éliminer les "mauvaises" bactéries tout en préservant les "bonnes." Ces eligiobiotiques sont déjà expérimentés chez les souris, et l'équipe de la start-up Eligo Bioscience espère passer aux tests cliniques dans les deux ans à venir. L'idée n'est pas seulement de guérir les maladies mais d'agir préventivement en prenant soin du microbiome humain, ces trillions de bactéries présentes dans le corps. Cette approche extrêmement novatrice pourrait offrir une solution aux enjeux majeurs de santé des années à venir.

le choix de la france

Comme les lauréats 2013 (Tariq Krim, fondateur de Netvibes) et 2014 (Rand Hindi, de Snips), le gagnant du concours 2015 a fait le choix de s'installer en France. Par croyance dans l'écosystème tricolore, qu'il contribue à agiter à travers sa conférence prospective Hello Tomorrow dont il est le président. Mais aussi parce c'est ici que sa vocation est née. "Lors d'un stage à l'âge de 12 ans, se souvient-il. J'ai étudié la modification génétique des vers à soie. J'ai surtout rencontré un chercheur passionné qui m'a inspiré. Cela m'a donné envie de faire des choses qui vont inspirer les gens en retour." Xavier Duportet vante l'excellence de la recherche française, il travaille notamment avec l'institut Pasteur. Mais déplore les difficultés à se financer, malgré le soutien du gouvernement. "Cela ajoute du challenge", relativise-t-il.

Ce prix du MIT, qui s'ajoute à beaucoup d'autres (en particulier le Concours mondial d'innovation en 2013), devrait aider la start-up à grandir. Elle a besoin de 2 millions d'euros pour poursuivre ses recherches, et discute avec des investisseurs en capital-risque. Le titre de jeune innovateur français de l'année peut accélérer son développement.

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle