Des salariés d’Airbus conçoivent une prothèse en impression 3D pour Lou, 9 ans

Des bénévoles travaillant pour l’avionneur toulousain Airbus ont fabriqué une prothèse artificielle pour la petite Lou, 9 ans, née sans son avant-bras droit.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des salariés d’Airbus conçoivent une prothèse en impression 3D pour Lou, 9 ans
Lou reçoit une prothèse en impression 3D conçue par des bénévoles d'Airbus.

Violet, blanc et gris. Ce sont les trois couleurs que Lou, 9 ans, a choisi pour son nouvel avant-bras. Cette petite fille, née à Lavaur, dans le Tarn, est née sans avant-bras droit du fait d’une malformation congénitale.

Depuis le 13 mars, elle dispose désormais d’un avant-bras imprimé en 3D, sur mesure et adapté à sa morphologie, qui lui permet de se saisir d’objets et d’empoigner le guidon d’un vélo. Cet objet a été créé pour elle par une équipe de bénévoles au sein de l’entreprise Airbus.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Lou possédait déjà une prothèse médicale mais elle était lourde et ne pouvait pas la porter toute la journée, explique Virginie, sa maman, au Parisien. Depuis qu’elle a récupéré son nouveau bras, elle a presque l’impression d’avoir une vraie main".

Une prothèse sur mesure en un mois

La famille est en contact avec l’association e-Nable France ("permettre", en français), une ONG qui permet la conception gratuite de prothèses en 3D pour enfants souffrant d’agénésie. Ils ont rapidement fait la connaissance de Denis Tur, membre d’e-Nable et responsable de l’ingénierie de fabrication de peinture au laboratoire ProtoSpace, au sein d’Airbus. "J’ai rencontré [Lou] en février pour connaître ses attentes et ses choix pour son nouvel avant-bras, raconte ce passionné d’impression 3D au Parisien. J’ai proposé le projet au ProtoSpace où 80 salariés se sont portés volontaires en quelques jours".

Le projet, finalement mené par huit bénévoles à la pause déjeuner, a pris près d’un mois. Travaillant sur des plans de prothèse en open source fourni par e-Nable, l’équipe a finalement lancé le processus d‘impression, qui a duré deux jours.

Lou a choisi elle-même les motifs de son bras artificiel : un fer à cheval le décore, et il est marqué de ses initiales. "Quel enfant ne veut pas ressembler à un super-héros ? J’espère que son nouveau bras lui permettra de vivre sereinement sa différence ", observe Denis Tur.

Lou et son père, Grégory, le 13 mars

Faire d’un handicap une force

Le bras artificiel n’est pas une prothèse médicale, mais il permet à Lou d’être plus autonome et s’adaptera à sa croissance. "C’est une expérience qui a été forte en émotion et un moment de partage intense avec l’enfant et sa famille. Et quand j’entends les réactions des autres enfants qui veulent avoir le même bras, je suis heureux de voir que l’on a fait du handicap de Lou une force.", souligne encore Denis.

Virginie, la maman, se réjouit : "le regard des autres enfants a changé.[...] Voir sa fille heureuse, c’est formidable !", dit-elle au Parisien.

Guillaume Faury, le directeur d’Airbus, a salué le travail de son équipe dans un tweet enthousiaste.

"Je suis immensément fier qu’une équipe d’Airbus ait participé à cette histoire extraordinaire en créant une prothèse 3D pour Lou, une petite fille de 9 ans. Le regard que Lou porte sur la vie est remarquable, tout comme l’esprit d’équipe de nos bénévoles, qui ont illustré les impacts humains de l’innovation", a-t-il déclaré.

0 Commentaire

Des salariés d’Airbus conçoivent une prothèse en impression 3D pour Lou, 9 ans

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS