Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Voici Calumet, la balise connectée de lutte contre le vol de cigarettes

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

En partenariat avec Philip Morris et Sigfox, la pépite lyonnaise Follower Product lance Calumet, sa balise connectée de lutte contre le vol de cigarettes. Elle s’appuie sur les réseaux GSM et Sigfox pour alerter les forces de l’ordre. Elle est en cours de déploiement auprès de 600 buralistes des Bouches-du-Rhône.

Voici Calumet, la balise connectée de lutte contre le vol de cigarettes
La balise GSM/Sigfox s'insère dans une fausse cartouche de cigarettes
© Sigfox

Son nom est Calumet. Elle est la nouvelle arme des forces de l’ordre dans leur lutte contre le vol de cigarettes. Il s’agit d’une balise connectée lancée par la start-up lyonnaise Follower Product. Elle a été développé sur les spécifications du ministère de l’Intérieur en partenariat avec le cigarettier Philip Morris et l’opérateur d’Internet des objets Sigfox.

Délocalisation de la fabrication envisagée en cas de gros volumes

"Selon l’application visée, la balise prend la forme d’une carte électronique, d’une étiquette ou d’un petit boitier, explique à L’Usine Nouvelle Florence Poulet, présidente de Follower Product. Dans l’application de lutte contre le vol de cigarettes, elle se présente exactement comme un paquet de cigarettes. Philip Morris la met dans une fausse cartouche de cigarettes avec neuf faux paquets de cigarettes. La fausse cartouche est conçue de façon à ce qu’elle soit identique en présentation et poids à la vraie cartouche de cigarettes. "

Lorsque la fausse cartouche est déplacée lors de son périmètre normal, ce qui est le cas lors d’un vol, la balise envoie immédiatement une alerte et sa position aux forces de l’ordre. Elle le fait via le réseau mobile GSM, qui offre une plus grande densité d’antennes que les réseaux dédiés à l’Internet des objets. Ensuite, elle bascule sur le réseau Sigfox pour préserver au maximum la batterie. "Cette fonction de préservation de la batterie est essentielle, estime Patrick Cason, directeur général de Sigfox. Car la filature des voleurs peut prendre des semaines, voire des mois. La balise doit continuer à transmettre sa position pendant tout ce temps. Notre technologie offre aussi l’avantage d’être résiliente et de contrer les tentatives de brouillage radio."

Après six mois de test auprès de 18 buralistes, le déploiement a démarré auprès de 600 points de vente de tabac dans les Bouches-du-Rhône. Selon le modèle économique défini avec le ministère de l’Intérieur, la balise est proposée à 400 euros hors taxes. Il faut y ajouter un abonnement de 19 euros par mois aux réseaux GSM et Sigfox. "Mais ces dépenses sont remboursées aux buralistes par les services de la douane, précise Florence Poulet. Le coût de la balise parait élevé car nous sommes en fabrication à petits volumes et en France, chez Eiffage Energie Electronique à Lille. Quand nous aurons des volumes importants, nous pourrons envisager une fabrication moins chère dans un pays comme la Tunisie. Nous conserverons toutefois le développement et le logiciel en France."

Application dans le luxe

L’étape d’après est de passer à un déploiement national. "La France compte 25 000 à 26 000 buralistes, estime Florence Poulet. Nous espérons en équiper le quart. Mais nous n’avons pas encore de visibilité sur le calendrier, car nous aurons besoin pour cela de nous connecter à la plateforme Neo du ministère de l’Intérieur." La start-up décline sa solution sur différents marchés verticaux, dont celui du luxe sous la forme de Tag. Avec le potentiel de générer un chiffre d’affaires d’un peu plus de 1 million d’euros en 2019 et de plusieurs millions d’euros à terme.

Sigfox, qui s’est donné l’objectif d’atteindre 8 millions de connexions à son réseau à la fin de l’année, voit dans ce projet l’illustration de l’intérêt de sa technologie. "Il est important pour nous à deux titres, affirme Patrick Cason. Un, il démontre la complémentarité de notre réseau avec la technologie cellulaire GSM. Deux, il illustre notre volonté de développer un écosystème avec des start-up innovantes comme Follower Product. Nous sommes fiers de contribuer à la sécurité à travers cette application. "

De son coté, Florence Poulet justifie le choix de Sigfox comme technologie dédiée d’Internet des objets par des contraintes de disponibilité internationale. "A nos yeux, Sigfox est le seul service opérationnel au niveau international, estime-t-elle. C’est important car le vol de cigarettes est par définition transfrontalier."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle